L’ambassadeur du Nigeria au Maroc visé par une enquête

L’AMBASSADEUR DU NIGERIA AU MAROC VISÉ PAR UNE ENQUÊTE

L’agence anti-corruption du Nigeria, la Commission indépendante de lutte contre la corruption et autres délits connexes (ICPC) enquête sur l’ambassadeur du pays au Maroc après avoir appris que celui-ci a dépensé 200 000 dollars pour rénover sa résidence officielle située à Souissi, l’un des cinq arrondissements de la commune urbaine de Rabat.




L’ambassadeur du Nigeria au Maroc a-t-il débloqué 200 000 dollars pour la rénovation de sa résidence ? L’agence anti-corruption du Nigeria, la Commission indépendante de lutte contre la corruption et autres délits connexes (ICPC) mène des investigations pour élucider cette affaire. Une source a fait savoir que le diplomate nigérian devait comparaître devant la commission mardi et qu’il avait été accusé de gérer les affaires de l’ambassade sans suivre la procédure régulière, rapporte Sahara Reporters. Le gouvernement avait également reçu des pétitions concernant la mauvaise gestion du compte de la mission et d’autres comportements fâcheux qui ont abaissé l’estime de son bureau, font savoir des sources au ministère nigérian des Affaires étrangères.




Dans une correspondance adressée au ministère des Affaires étrangères, la Commission indépendante de lutte contre la corruption et autres délits connexes a ordonné au ministère de rappeler l’ambassadeur pour interrogatoire. La Commission dit enquêter sur un cas de violation présumée de la loi de 2000 sur les pratiques de corruption et autres infractions connexes et, conformément à l’article 28 de la loi, le ministère des Affaires étrangères est tenu de rappeler l’ambassadeur Al-Bashir IS. Al-Hussaini (chef de mission, ambassade du Nigeria à Rabat, Maroc) à comparaître devant la division des enquêtes, au siège de la Commission indépendante de lutte contre la corruption et autres délits connexes à Abuja, le mardi 15 novembre 2022 à 10 heures.