Belgique: l’imam Hassan Iquioussen placé en centre fermé avant son expulsion vers le Maroc

LA BELGIQUE PLACE L’IMAM IQUIOUSSEN EN CENTRE FERMÉ AVANT DE L’EXPULSER VERS LE MAROC

L’imam Hassan Iquioussen, né en France et d’origine marocaine, va être expulsé vers le Maroc, a décidé la justice belge où il cherchait l’asile. Mercredi, il a été placé en centre fermé.




« L’homme a perdu son droit de séjour en France et devait retourner dans son pays d’origine, le Maroc. Il a donc été placé dans un centre de retour fermé en vue de son éloignement du territoire », a indiqué la secrétaire d’État belge à l’Asile et la Migration, Nicole de Moor, dans un communiqué.

La justice belge avait une seconde fois refusé de remettre l’imam à la France ce mardi, mais va l’expulser directement vers le Maroc, même s’il s’agit d’un pays qu’il ne connait pas techniquement étant donné qu’il est né et a vécu toute sa vie en France.

L’homme de 58 ans faisait l’objet d’un arrêté d’expulsion de la part du ministère de l’Intérieur français depuis août et avait trouvé refuge en Belgique pour éviter cette expulsion.




« Je ne manquerai pas de suivre attentivement cette affaire avec mes services. Nous ne pouvons pas tolérer qu’un extrémiste qui n’a aucun droit de séjour puisse se promener sur notre territoire. Toute personne qui n’a pas le droit d’être ici doit être renvoyée. Nous restons en contact avec la France pour permettre son éloignement », a précisé Nicole de Moor, citée par le quotidien belge Le Soir.

Cherchant l’asile en Belgique pour éviter que la France ne l’expulse au Maroc, l’imam marocain Hassan Iquioussen était jusque-là assigné à résidence à Mons, près de la frontière française, depuis son interpellation par les autorités belges le 30 septembre, dans le cadre d’un mandat d’arrêt européen émis par la France.