Casablanca: le rappeur ElGrande Toto insulte des journalistes au tribunal

CASABLANCA: LE RAPPEUR ELGRANDE TOTO INSULTE DES JOURNALISTES AU TRIBUNAL DE PREMIÈRE INSTANCE

La première audience du procès de Taha Fahssi, plus connu sous le nom d’El Grande Toto, devait avoir lieu ce mercredi 16 novembre au Tribunal de Première Instance (TPI) de Ain Sebaa à Casablanca a été reporté au mois de décembre.




En effet, le rappeur marocain s’est présenté sans ses avocats alors que les plaignants, le journaliste Mohamed Tijjini et le policier insulté étaient également absents.

El Grande Toto est poursuivi en état de liberté avec une garantie financière de 20 000 dirhams payée à l’issue de sa garde-à-vue.

Au Tribunal de Première Instance d’Ain Sebaa, il était accompagné d’un groupe de gardes du corps, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a pas été discret du tout.

En effet, il s’en est pris d’insultes aux journalistes présents dans l’enceinte du Tribunal à l’intérieur de la salle d’audience alors qu’ils faisaient leur travail d’un langage violent, allant jusqu’à profaner le sacré.

La scène a été documentée par les caméras de l’établissement judiciaire.

Cela devrait s’ajouter à un dossier déjà bien lourd d’accusations.

Le rappeur ElGrande Toto avait été entendu par la police judiciaire pour « injure, diffamation, menace, outrage public à la pudeur, consommation de drogue et incitation à le faire, accomplissant des actes et des propos indécents, les documentant et les publiant par le biais de systèmes d’information » et il est punissable pour cela.