« Mohammed VI, un Roi Africain »: Samir Chaouki retrace 20 ans de diplomatie marocaine en Afrique

« MOHAMMED VI, UN ROI AFRICAIN »: SAMIR CHAOUKI RETRACE 20 ANS DE DIPLOMATIE MAROCAINE EN AFRIQUE

« Mohammed VI, un Roi Africain: 20 ans de diplomatie marocaine en Afrique (2000-2020) » est le titre d’un ouvrage du journaliste Samir Chaouki, paru récemment aux éditions Orion. Témoin de l’évolution de cette diplomatie royale, pour avoir assuré la couverture de plusieurs visites effectuées par le Roi Mohammed VI dans des pays africains, Samir Chaouki retrace les grandes lignes de la politique africaine du Souverain qui s’est couronnée par le retour du Royaume du Maroc dans le giron de l’Union Africaine, le 30 janvier 2017.




L’ouvrage de 190 pages (format moyen) est scindé en quatre chapitres: « Le Maroc et l’Afrique, une histoire d’amour et de désamour », « Nouveau règne, la touche du Roi Mohammed VI », « Un retour triomphal, les coulisses » et « Un lendemain prometteur ».

Au fil des chapitres, le lecteur pourra découvrir les tenants et aboutissants de la stratégie africaine clairvoyante du Souverain qui s’est exprimée, sur deux décennies, à travers un « soft power » à forte dominante sociale et humaniste.

Loin des discours démagogues, l’auteur montre comment le Maroc, sous le leadership du Roi, a fait place au pragmatisme dans ses relations avec l’Afrique, en adoptant une approche de proximité et des partenariats « win-win » pour améliorer les échanges commerciaux et économiques et renforcer les liens culturels avec les pays du continent.

Selon l’auteur, le Royaume a misé sur « une toile de soft power » tissée autour de quatre axes principaux, à savoir la coopération économique Sud-Sud basée sur le principe de gagnant-gagnant, une politique migratoire de tolérance et d’accueil, une forte implication dans le maintien de la paix et de la lutte anti-terroriste dans les zones de conflits et une générosité tous-azimuts avec le soutien accordé à l’économie solidaire de plusieurs pays.




Grâce à l’impulsion royale, les entreprises publiques et les « champions nationaux en service » ont pu intervenir sur de grands chantiers en Afrique, rappelle Chaouki, notant que c’est ainsi que Al-Mada (ex-SNI), OCP, Maroc Telecom, Attijariwafa Bank, BMCE Bank of Africa, Banque Populaire et Addoha, entre autres, se sont lancés à la poursuite du « rêve africain », profitant du soutien de l’État pour accéder aux marchés du continent.

Sur le plan de la politique migratoire, Chaouki souligne que le Royaume s’est attelé à « redéfinir de manière plus positive le fait migratoire » à travers plusieurs démarches dont la régularisation de 70.000 migrants depuis 2014, l’accueil du siège de l’Observatoire africain des migrations et la désignation du Roi comme Leader de l’UA en matière de migration.

Évoquant les opérations onusiennes de maintien de la paix, l’écrivain cite quelques chiffres parlants: 74.000 soldats marocains engagés dans 14 missions de maintien de la paix et 17 hôpitaux de campagne dans 14 pays, offrant 650.000 prestations médicales en faveur des populations locales et des réfugiés.




Outre ces aspects, la politique africaine du Roi Mohammed VI est aussi celle de « la solidarité avec les pays africains », fait remarquer l’auteur, citant quelques exemples concrets de cette dimension solidaire qui se décline sur différents plans.

Ainsi, sur le plan éducatif, il fait état de l’octroi de bourses aux étudiants africains et sur le plan sanitaire, il mentionne l’inauguration du Centre Mohammed VI de formation en médecine d’urgence à Abidjan, ainsi que l’ouverture de plusieurs centres hospitaliers dans d’autres pays d’Afrique.

Sur le plan spirituel, il rappelle la création de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains en 2015, pour favoriser l’échange entre les Oulémas marocains et leurs homologues subsahariens. Samir Chaouki s’attarde aussi longuement sur les coulisses, indiscrétions et faits marquants du retour du Maroc au sein de l’Union Africaine, qui fut le point d’orgue de cette diplomatie africaine agissante du Souverain.




Cette partie est agrémentée de photos et de témoignages de plusieurs Chefs d’État africains à l’occasion de ce moment historique.

« Mohammed VI, un Roi Africain » se veut un décryptage, minutieux et documenté, de 20 ans de diplomatie marocaine en Afrique qui ont été ceux de l’ouverture et de la compréhension des aspirations, challenges et opportunités du jeune continent.

En prônant l’ouverture et en adoptant la realpolitik, le Souverain a incarné la rupture avec le passé et a signé le début d’une nouvelle ère à la fois pour le Maroc et pour l’Afrique.

Samir Chaouki est journaliste pendant une trentaine d’années. Pendant sa carrière de journaliste et de Président fondateur du groupe Horizon Presse, il s’est intéressé à la géopolitique du continent africain.

C’est dans ce cadre qu’il a assuré la couverture de plusieurs visites royales dans de nombreux pays africains et y a vécu les coulisses et les indiscrétions.