Ayem Nour accusée d’avoir enlevé son fils Ayvin au Maroc

AYEM NOUR ACCUSÉE D’AVOIR ENLEVÉ SON FILS AYVIN AU MAROC

Ayem Nour, accusée d’avoir enlevé son fils Ayvin au Maroc, est intervenue mercredi en direct sur « Touche pas à mon poste ! » (TPMP). La jeune maman a donné sa version des faits, qui est bien différente de celle de son ex-mari et père du garçon de six ans, Vincent Miclet, qui prétend avoir la garde officielle de celui-ci.




La disparition d’Ayvin a été annoncée mardi sur Instagram par Vincent Miclet.

« Lundi matin après avoir déposé mon fils à l’école américaine, sa maman Ayem Nour en complicité avec sa mère FARIDA l’a enlevé de l’école sans mon consentement et jusqu’à l’heure où je vous parle, nous n’avons aucune nouvelle de Ayvin. Une plainte a été déposée aux autorités marocaines.

Mon fils se trouve sur le sol marocain, mais je ne sais pas où… Quiconque puisse le voir ou le localiser, veuillez s’il vous plaît m’en informer », a-t-il écrit.

Pourtant, c’est Ayem Nour qui a obtenu la garde du petit garçon de 6 ans en France et l’amène régulièrement au Maroc pour qu’il passe du temps avec Vincent Miclet qui y réside.

Dépassée par la pression psychologique et le harcèlement que lui ferait subir son ex-mari milliardaire, la jeune femme a brisé le silence.




« Mes relations avec mon ex-mari sont chaotiques. Pleines de chantages, de menaces, de dictature, de harcèlement psychologique.

Ça fait des années que ça dure et que je m’efforce de garder un sourire accroché au visage pour faire bonne figure publiquement », a-t-elle déclaré dans un message audio dévoilé sur Touche pas à mon poste.

La jeune maman de 33 ans est désespérée. « Il a porté plainte pour enlèvement d’enfant, il n’y a aucun enlèvement puisque j’ai la garde et là ce matin, je découvre qu’il a également porté plainte pour que je ne puisse pas quitter le territoire marocain », se plaint-elle.

Et d’ajouter: « À l’heure où je vous parle, je suis bloquée au Maroc avec mon fils parce qu’il ne souhaite pas restituer le passeport de mon fils.

Il a fait une alerte publique sur les réseaux sociaux, donc je ne peux pas sortir de ma chambre parce que des gens me prennent en photo à mon insu.




Je vis un cauchemar, je suis enfermée dans ma chambre, je suis en panique, j’ai peur qu’il débarque qu’on en vienne aux mains. C’est très compliqué, les lois ici ne sont pas les mêmes ».

Selon Ayem Nour, son ex-mari mène une vengeance personnelle contre elle parce qu’elle n’a pas voulu se remettre en couple avec lui.

« C’est quelqu’un de très important financièrement, d’ailleurs il me fait énormément de chantage avec ça en me disant constamment: ‘je suis un homme de pouvoir, j’ai une armée d’avocats, j’ai beaucoup d’argent, tu ne feras pas le poids, je vais t’enlever l’enfant’… », déclare la star de téléréalité, avouant qu’elle subit cette « pression psychologique » et ce « harcèlement » depuis « 5 ans ».

« Je me demande même comment je me suis pas encore suicidée. Je n’en peux plus ! Je suis épuisée, je voudrais juste qu’on me laisse rentrer tranquillement avec mon fils… », a-t-elle conclu, la voix larmoyante.