Douane commerciale de Melilla: l’Europe invite l’Espagne à prendre ses responsabilités

DOUANE COMMERCIALE DE MELILLA : L’EUROPE INVITE L’ESPAGNE À PRENDRE SES RESPONSABILITÉS

L’Union européenne dit être informée de l’interdiction par le Maroc du trafic de marchandises en provenance de Melilla, mais souligne que « la gestion des douanes relève de la responsabilité des autorités nationales ».




En réponse au député européen Jordi Cañas qui s’est plaint du Maroc auprès de la Commission européenne sur le sujet, le commissaire européen à l’élargissement et à la politique de voisinage, Olivér Várhelyi, a admis que la Commission est informée de la situation, mais que l’Espagne ne s’en est pas plainte, ni aucun État membre de l’Union européenne. Il a rappelé par ailleurs que « la gestion des douanes relève de la responsabilité des autorités nationales », rapporte Melilla Hoy. L’eurodéputé Jordi Cañas a demandé au gouvernement espagnol de notifier à la Commission européenne les violations de l’accord d’association que commet le Maroc en n’autorisant pas le transit des marchandises par la douane de Beni-Ensar à Melilla.




L’eurodéputé Jordi Cañas reproche au Président du gouvernement d’Espagne Pedro Sánchez de subir la stratégie de Rabat tendant à asphyxier économiquement les villes de Sebta et de Melilla qui selon lui sont des frontières européennes. Le Royaume du Maroc a fermé depuis août 2018 le bureau des douanes commerciales de Beni-Ensar à Melilla, bloquant le trafic de marchandises avec l’Espagne. Malgré la réouverture des frontières le 17 mai, c’est le statu quo, dénonce l’eurodéputé qui demande que l’Union européenne garantisse le transit des marchandises par cette douane pour mettre fin à la violation par le Royaume du Maroc de l’accord Union européenne-Royaume du Maroc et des politiques de voisinage.