Fête de l’indépendance: les enseignements d’une grande épopée nationale

FÊTE DE L’INDÉPENDANCE: LES ENSEIGNEMENTS D’UNE GRANDE ÉPOPÉE NATIONALE

Le peuple marocain célèbre, ce vendredi, le 67ème anniversaire de la Fête de l’Indépendance, l’occasion de commémorer la symbolique d’une épopée nationale historique et ses grands enseignements dans la défense de la patrie et de ses valeurs sacrées.




Gravé dans la mémoire collective des Marocains et dans les annales de l’histoire moderne du Royaume, cet évènement phare constitue également une occasion pour mettre en avant les sacrifices consentis par le Trône alaouite et le peuple marocain pour le recouvrement de l’indépendance et la souveraineté du Royaume.

L’indépendance du Royaume est en effet l’aboutissement de la lutte nationale menée par le Trône et le peuple, incarnée dans l’initiative historique du manifeste de l’indépendance présenté par les leaders du mouvement national, le 11 janvier 1944, en coordination totale avec le héros de la libération, le regretté roi Mohammed V.

Célébrée tous les 18 novembre, la Fête de l’Indépendance commémore l’illustre discours du Père de la nation annonçant la fin du protectorat et la libération de la patrie du joug du colonialisme.

«Nous sommes passés de la bataille du petit Jihad à celle du grand Jihad», déclara le Sultan Sidi Mohammed Ben Youssef, le 18 novembre 1955 à son retour d’exil en compagnie de la famille royale.

Cette fête permet ainsi aux générations montantes de s’arrêter sur les efforts consentis depuis lors pour le développement du Maroc dans tous les domaines.




En effet, s’affranchir du joug du colonialisme ne fut que le début d’une autre grande épopée, celle d’offrir aux Marocains les conditions d’une vie digne dans le respect de leurs droits et de leurs libertés.

Tel fut le chantier lancé dès les premiers jours de l’indépendance par le regretté roi Mohammed V, qui, fort d’une foi inébranlable, d’une détermination de fer et d’un dévouement exemplaire au service de la cause de son peuple, a su mener le Royaume vers une nouvelle ère, marquant la victoire du droit sur l’injustice.

Cette œuvre a été poursuivie par son successeur, feu le roi Hassan II, qui a œuvré tout au long de son règne à poser les jalons d’un Maroc moderne, uni et solidaire de Tanger à Lagouira, et à lui assurer une place de choix dans le concert des nations, à la faveur de projets et de politiques structurants dans tous les domaines touchant au quotidien du citoyen marocain.

Ce processus se poursuit sous la conduite éclairée du roi Mohammed VI, qui a veillé dès son intronisation à jeter les bases de la modernisation économique du Royaume et de la consécration des valeurs de démocratie et de citoyenneté en plaçant le citoyen marocain au centre de ce grand chantier.




Le Souverain a tenu ainsi à doter le Royaume du Maroc d’importantes infrastructures et de plans stratégiques pour hisser le Royaume du Maroc aux rangs des pays émergents et le doter d’une solide économie à même d’offrir de bonnes conditions de vie à tous les Marocains.

La question de l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc se trouve également au centre des efforts du Roi Mohammed VI, notamment à travers l’initiative d’autonomie en tant qu’unique solution pour résoudre définitivement le différend régional factice créé autour du Sahara marocain.

La célébration de l’anniversaire de l’indépendance permet ainsi au peuple marocain de renouveler sa mobilisation derrière le Souverain et son adhésion perpétuelle aux actions et efforts du Roi pour la défense de l’intégrité territoriale du Maroc et de ses intérêts suprêmes.