El Jadida: une femme droguait son mari pour pouvoir le tromper chez eux

EL JADIDA: UNE FEMME DROGUAIT SON MARI POUR POUVOIR LE TROMPER CHEZ EUX

Pour se venger de son mari qui l’aurait abandonnée, une femme de la province d’El Jadida a eu l’idée diabolique de l’endormir à l’aide d’un cocktail de somnifères pour accueillir tranquillement ses amants dans la chambre à coucher.

Les éléments de la gendarmerie royale d’El Jadida ont déféré devant le procureur du Roi près le tribunal de première instance d’El Jadida une femme accusée d’adultère en compagnie de son amant.

Les deux amants ont été surpris en flagrant délit dans la chambre à coucher de la femme mariée et mère de famille.

Cette affaire d’adultère est pour le moins insolite.

D’un côté, le délit n’a pas fait l’objet de poursuites judiciaires puisque le conjoint de chaque partie n’a pas porté plainte.

Du coup, les deux mis en cause ont été relâchés par le parquet compétent.

D’un autre côté, le modus operandi de l’épouse illustre le degré de vengeance de la femme, rapporte le quotidien arabophone Assabah dans son édition du week-end des 19 et 20 novembre.

L’affaire a éclaté dans un douar de la Zaouia de Sidi Ismaîl dans la province d’El Jadida lorsque les voisins de cette femme mariée ont eu des soupçons, en remarquant des va et vient pendant la nuit chez elle.

C’est ainsi qu’ils ont mis sous surveillance le foyer de la femme qui habitait avec son mari et ses enfants.

Et dès qu’un invité est arrivé, ils ont alerté les gendarmes.

Ces derniers, font savoir les sources du quotidien, ont réagi à la première alerte, en débarquant vers deux heures du matin, «sans effectuer de descente puisque les lois en vigueur exigent des heures précises».

En tapant à la porte, le mari a ouvert.

Ils lui ont demandé si son épouse était bien présente à la maison.

«Elle est dans sa chambre à coucher», aurait répondu naïvement l’époux, précisent les mêmes sources.

«En lui demandant de s’assurer que l’épouse était bel et bien dans sa chambre, quelle ne fut pas sa surprise en découvrant la mère de ses enfants dans les bras de son amant», indiquent les mêmes sources.

Sur le champ, les deux amants ont été conduits dans les locaux de la gendarmerie pour enquête.

Lors de l’interrogatoire, la femme a avoué qu’elle trompait son mari puisqu’il l’aurait abandonnée sans aucune prise en charge.

L’amant, quant à lui, a déclaré aux enquêteurs qu’il avait noué une relation avec la femme qu’il avait connue après avoir été invité à la maison par le mari pour effectuer des travaux.

Depuis lors, a-t-il précisé, il débarquait chez elle, en contrepartie de sommes d’argent pour chaque rencontre.

Lors de l’enquête, poursuit Assabah, «le mari a nié être au courant ou complice de sa femme dans ces affaires de débauche, précisant aux enquêteurs que son épouse lui donnait des médicaments avant de dormir», avant d’ajouter qu’il avait constaté que sa femme préférait dormir seule dans la chambre à coucher, en l’abandonnant avec ses enfants dans la même chambre.

Il s’est avéré enfin que les médicaments en question étaient des somnifères.