(Photos) Grèce: des migrants marocains torturés par des gardes-frontières

GRÈCE: DES MIGRANTS MAROCAINS VOLÉS ET TORTURÉS PAR DES GARDES-FRONTIÈRES

En Grèce, les gardes-frontières ont arrêté, extorqué et torturé des migrants marocains clandestins, avant de les refouler vers la Turquie.

Les images sont d’une rare violence…

Entrés illégalement en Grèce depuis la ville frontalière d’Edirne, une dizaine de migrants marocains a subi la colère des gardes-frontières.

Ces derniers les ont dépouillés de leur argent, des objets de valeur et des vêtements et téléphones, les ont frappés, avant de les pousser de force de l’autre côté du fleuve Évros jusqu’en Turquie, rapportent des médias turcs.

Dans une déclaration au site Turquie News, Omar Khalimi, l’un des migrants, dit avoir subi de graves blessures au dos à la suite de son passage à tabac par la police grecque.




Il a assuré que ses compatriotes et lui sont en quête d’une vie meilleure en Europe et qu’ils avaient uniquement l’intention de transiter par la Grèce.

Torturé, Abdelkarim Roumane, 25 ans, se tord de douleur. Il a déclaré qu’il n’arrive pas à lever les pieds.

Ce n’est pas la première fois que les gardes-frontières grecs infligent de mauvais traitements aux migrants marocains clandestins.

En octobre 2021, ils étaient 13 Marocains à être arrêtés, extorqués et torturés par les forces de sécurité des frontières grecques après être entrés illégalement en Grèce depuis la ville d’Edirne.

Ils avaient été repoussés vers Turquie, à moitié nus, avaient rapporté les médias turcs.