Oujda: un ex militaire tue 3 personnes de la même famille

OUJDA: UN ANCIEN MILITAIRE TUE 3 PERSONNES DE LA MÊME FAMILLE

À Oujda, un retraité de l’armée a poignardé à l’arme blanche quatre femmes d’une même famille dont trois sont décédées sur le coup.




Le drame s’est produit dans le quartier Al-Mohammadi, connu sous l’ancien nom village Toba. Selon des informations préliminaires de l’enquête, le suspect est entré dans la résidence de ses voisins, sans raison apparente et logique et a blessé grièvement trois femmes (une grand-mère, sa fille et sa petite-fille), âgées respectivement de 76 ans, 45 ans et 19 ans, avec un couteau, qui ont causé la mort des trois victimes, précise la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN – corps de police nationale du Maroc). Le suspect a grièvement poignardé une quatrième fille, âgée de 25 ans la poitrine et au cou. L’arrivée des forces de l’ordre lui a sauvé la vie. Les éléments de la police ont réussi à maîtriser le suspect (qui s’était barricadé dans la maison des victimes et qui a opposé de la résistance) en utilisant leurs armes de fonction.




Le suspect et la jeune fille blessée ont été admis à l’hôpital où ils ont reçu des soins en urgence. Quant aux corps des victimes, ils ont été déposés à la morgue pour une autopsie médicale. En attendant la stabilisation de son état de santé, afin qu’il puisse être soumis aux procédures d’enquête judiciaire ordonnées par le ministère public, le retraité de l’armée a été placé sous surveillance médicale. Selon des sources proches du dossier, l’accusé âgé de 42 ans est un militaire à la retraite, qui avait quitté le service militaire pour rejoindre l’Espagne clandestinement et qui souffrait de troubles psychiques, qui se sont transformés en actes criminels dangereux, rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar. Il était, selon des témoins, accro à plusieurs sortes de drogue. Il voulait épouser la fille qui a survécu au massacre mais il n’a pas réussi à le faire