Maroc-Royaume Uni: 4 milliards de livres sterling pour promouvoir les échanges

4 MILLIARDS DE LIVRES STERLING POUR PROMOUVOIR LES ÉCHANGES ROYAUME DU MAROC-ROYAUME UNI

Pour stimuler de nouvelles opportunités d’échanges entre les entreprises marocaines et britanniques, le Royaume Uni, à travers l’initiative « UK Export Finance Morocco » accorde au Royaume un prêt de 4 milliards de livres sterling. Ce financement aidera les entreprises marocaines à accéder à un soutien pour réaliser leurs projets sous condition : au moins 20% de la valeur totale du contrat provienne de fournisseurs britanniques.




Une nouvelle manne financière de 4 milliards de livres sterling sera mise à la disposition des entreprises marocaines pour booster les échanges commerciaux entre le Maroc et le Royaume-Uni, dans le cadre de l’initiative « UK Export Finance Morocco ».

L’annonce a été faite mercredi 23 novembre avec la nomination d’un nouveau directeur international du financement des exportations (IEFE) de l’agence de crédit à l’exportation à Casablanca.

L’objectif est de stimuler de nouvelles opportunités d’exportation pour les entreprises britanniques dans la région.

Le financement encouragera les investissements entre les deux Royaumes en aidant les entreprises marocaines à accéder à un soutien pour réaliser des projets, à condition qu’au moins 20% de la valeur totale du contrat provienne de fournisseurs britanniques.

« Le Royaume-Uni a des liens commerciaux historiques avec le Maroc. Nous pensons que les deux pays sont complémentaires avec notamment des besoins d’infrastructures au Maroc et de l’expertise des exportateurs britanniques », explique Michele Dee, Regional Head UKEF.




Même son de cloche auprès de Meriem Bennani, qui chapeautera UKEF Morocco.

« L’Accord d’association signé en 2019 entre les deux pays offre un terrain fertile aux entreprises britanniques pour collaborer de plus en plus avec leurs homologues marocaines et augmenter le volume et la nature des échanges que ce soit au niveau des investissements ou du commerce », a-t-elle affirmé.

Et de noter que les niveaux d’échanges bilatéraux sont en constante augmentation.

Actuellement, UKEF compte 18 cadres en place dans les Amériques, en Asie du Sud, en Asie-Pacifique et en Afrique, et il est prévu de porter ce nombre à environ 30 au cours de l’année prochaine.

Les IEFE travaillent en étroite collaboration avec les entreprises étrangères, les prêteurs financiers, les délégués commerciaux et les ambassadeurs britanniques afin de nouer le dialogue avec les gouvernements étrangers et les multinationales qui cherchent à acheter au Royaume-Uni, créant ainsi de nouvelles opportunités commerciales pour les entreprises britanniques.




Les conditions d’éligibilité au UK Export Finance Morocco

UK Export Finance Morocco permet d’accéder à des financements pour réaliser leurs projets, dans tous les secteurs d’activité à l’exception du pétrole et du gaz.

« Le premier critère est que l’entreprise marocaine doit acheter 20% au minimum du coût du projet ou du contrat du Royaume-Uni que ce soit sous forme de biens ou de services. Nous sommes ouverts à toutes les entreprises publiques ou privées et à toutes les tailles de transactions pour autant que celui-ci soit viable », précise Michele Dee.

Et d’ajouter que d’autres critères seront appliqués au cours du financement du projet avec notamment des vérifications de l’impact social et environnemental et de la bancabilité et de la rentabilité pour garantir le remboursement du prêt accordé.