Conflit israélo-palestinien: l’ONU réaffirme son soutien à la solution à 2 États

CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN: L’ONU RÉAFFIRME SON SOUTIEN À LA SOLUTION À DEUX ÉTATS

LES NATIONS UNIES ONT RÉAFFIRMÉ LEUR SOUTIEN À LA SOLUTION À DEUX ETATS POUR PARVENIR À UN RÈGLEMENT DU CONFLIT ENTRE ISRAÉLIENS ET PALESTINIENS.




Dans une allocution lue en son nom lors d’une réunion organisée au siège de l’ONU à New-York, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a réitéré l’engagement des Nations Unies pour la paix dans la région.

« Nous sommes inébranlables dans notre engagement à réaliser la vision de la solution à deux États où Israël et la Palestine vivent côte à côte dans la paix et la sécurité avec Jérusalem comme capitale des deux États », a-t-il dit à l’adresse du Comité des Nations Unies pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien.

Il a, dans ce cadre, relevé l’importance de faire avancer la cause de la paix pour jeter les bases d’un “avenir où prévalent paix, justice, sécurité et dignité pour tous ».

Le chef de l’ONU a en outre exhorté toutes les parties au conflit israélo-palestinien à prendre des « actions immédiates » pour apaiser les tensions et mettre fin au cycle de la violence.




Évoquant les difficultés financières que traverse l’agence de l’ONU responsable de l’aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA), M. Guterres a exhorté les donateurs à fournir un financement “prédictible et suffisant” pour que l’agence onusienne puisse s’acquitter pleinement de sa mission.

Pour sa part, le président de l’Assemblée générale de l’ONU, Csaba Kőrösi a souligné, lors de cette réunion organisée à l’occasion de la journée internationale de la solidarité avec le peuple palestinien, l’importance de la solution à deux Etats pour une paix durable dans la région.

“Notre objectif est de disposer d’un Moyen-Orient débarrassé de conflit et en mesure de mettre à profit les énormes potentialités de tous les peuples”, a-t-il indiqué, tout en appelant au compromis, au dialogue direct et à des négociations de bonne foi dans cette région du monde.




Le président de l’Assemblée générale de l’ONU, Csaba Kőrösi, a, par ailleurs, exhorté la communauté internationale à faire preuve de solidarité en dotant l’agence de l’ONU responsable de l’aide aux réfugiés palestiniens des moyens nécessaires pour accomplir sa mission, relevant que l’agence onusienne pâtit d’un déficit de financement de plus de 600 millions de dollars.

“À l’heure où la volonté politique de trouver une solution à long terme semble faible, assurons au moins un financement pluriannuel suffisant et fiable de l’agence de l’ONU responsable de l’aide aux réfugiés palestiniens pour lui permettre d’accomplir ses tâches”, a plaidé le haut responsable onusien, lors de cette rencontre présidée par Cheikh Niang, président du Comité des Nations Unies pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien.