Mustapha Hadji règle ses comptes avec Vahid Halilhodzic

MUSTAPHA HADJI RÈGLE SES COMPTES AVEC VAHID HALILHODZIC

Après la victoire du Maroc contre la Belgique dimanche (2-0), l’ancien international marocain, Mustapha Hadji s’est exprimé pour livrer son analyse sur le parcours de l’équipe nationale à la Coupe du monde, révélant les conditions de travail avec l’ancien sélectionneur Vahid Halilhodzic.




Dans un entretien avec RMC Sport, l’ancien adjoint de Vahid a salué les performances enregistrées depuis quelques mois, notamment les résultats obtenus dans un groupe relevé au Mondial. « On savait que ce serait difficile dans ce groupe, mais on s’en sort bien. Face à la Croatie, on n’y a peut-être pas cru assez. Mais contre la Belgique, c’était magnifique », a-t-il déclaré. Selon lui, cette évolution remarquable des Lions de l’Atlas est attribuable au départ de Vahid Halilhodzic qu’il a jugé “trop dur” avec les joueurs et l’arrivée de Walid Regragui. « Ce n’est pas que je lui en veux à Vahid, mais après son départ, les joueurs se sont libérés.




Quand tu es un joueur de football et que tu vas à l’entraînement sans avoir l’envie… Vahid, c’est très dur. Trop de discipline tue la discipline. À force, tu perds les joueurs, tu perds tout le monde quand tu es trop dur », a-t-il affirmé. Et d’ajouter : « c’est très dur de lui parler. Je lui donne énormément de respect parce que j’ai beaucoup appris avec lui. Mais sur le plan humain, c’est compliqué dans le management. C’est vraiment très dur. Vahid est resté sur le football des années 1980 ou 1990 donc c’est difficile pour cette génération. À un moment donné, il faut qu’il soit flexible et qu’il prenne sur lui. C’est le problème de Vahid. »