Les Pays-Bas contraints de dévoiler leur accord « secret » avec le Maroc

LES PAYS-BAS CONTRAINTS DE DÉVOILER LEUR ACCORD « SECRET » AVEC LE MAROC

Le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Wopke Hoekstra a rendu public un accord de coopération entre les Pays-Bas et le Maroc signé en juillet 2021 dans lequel les deux pays ont convenu de renforcer leur coopération dans divers domaines.




La semaine dernière, la députée du parti travailliste, Kati Piri, a demandé au gouvernement de mettre l’accord entre les Pays-Bas et le Maroc à la disposition de la Chambre des représentants.

Ce à quoi le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Wopke Hoekstra s’est opposé, soulignant le caractère confidentiel du document.

Mais après concertation avec le Maroc, Wopke Hoekstra a finalement présenté le document, rédigé en français.

La députée du parti travailliste, Kati Piri, a également qualifié de « controversée » l’ouverture de négociations avec le Maroc en vue de la signature d’un traité d’extradition.

Les deux pays n’ont pas de traité d’extradition, car il est reproché au Maroc de ne pas disposer d’un système judiciaire indépendant.




Selon l’accord, les deux pays veulent « travailler au rapprochement de la communauté marocaine aux Pays-Bas et de la communauté néerlandaise au Maroc » à travers « l’organisation conjointe d’activités économiques, artistiques et culturelles ».

Le Centre culturel marocain d’Amsterdam pourrait fortement contribuer à renforcer une telle coopération, indique-t-on.

Les Pays-Bas et le Maroc conviennent également de ne pas « s’immiscer dans les affaires intérieures ».

Les autorités néerlandaises souhaitent que le Maroc collabore davantage pour le retour des Marocains dont les demandes d’asile ont été rejetées.

Les deux pays ont également convenu de « renforcer leur coopération en matière migratoire ».