Plaidoyer pour abolir la peine de mort au Maroc

PLAIDOYER POUR L’ABOLITION DE LA PEINE DE MORT AU MAROC

LA LUTTE CONTRE L’ABOLITION DE LA PEINE CAPITALE EST TOUJOURS D’ACTUALITÉ AU MAROC. EN TÉMOIGNE LA RÉCENTE PARTICIPATION DES RÉSEAUX ET MILITANTS MAROCAINS CONTRE LA PEINE DE MORT, À LA 8ᵉ ÉDITION DU CONGRÈS MONDIAL QUI S’EST TENU À BERLIN DU 18 AU 25 NOVEMBRE.




Le réseau des parlementaires contre la peine de mort au Maroc a organisé une conférence de presse au cours de laquelle le point a été fait sur les actions menées pour l’abolition de la peine de mort.

Selon Nouzha Skalli, coordinatrice du Réseau des parlementaires contre la peine de mort au Maroc, le combat contre la peine de mort est « une cause profondément humaniste, une question de droit humain comme l’indique la constitution marocaine dans son article 20 et 21, qui déclare que le droit à la vie est le droit fondamental de tout être humain ».

En participant à la 8ᵉ édition du congrès mondial contre la peine de mort, les militants du Royaume du Maroc ont eu l’opportunité « d’échanger leurs expériences et de constater que de nombreux pays du monde ont déjà aboli cette peine.

« Nous avons pour objectif que le Maroc vote en décembre le moratoire pour l’arrêt de l’exécution de la peine de mort et également qu’il l’abolisse dans toutes ses législations.

Nous espérons que 2023 sera l’année où le Maroc va franchir ce pas décisif de l’abolition de la peine de mort », a souligné la coordinatrice du Réseau des parlementaires contre la peine de mort au Maroc.