Mondial 2022: la presse internationale salue « l’exploit » du Maroc face à l’Espagne

MONDIAL 2022: LA PRESSE INTERNATIONALE SALUE « L’EXPLOIT » DU MAROC FACE À L’ESPAGNE

Le Maroc s’est qualifié aux quarts de finale de la Coupe du monde 2022 pour la première fois de son histoire, en battant l’Espagne aux tirs aux buts. Une réalisation qui a beaucoup fait réagir la presse internationale, élogieuse face à « l’exploit » de l’équipe nationale.




Le Maroc est devenu le quatrième pays africain à atteindre le stade des quarts de finale d’un Mondial, grâce à des joueurs talentueux dont Yassine Bounou acclamé en tant que héros après avoir été infranchissable lors des tirs aux buts.

La presse internationale a vivement réagi à cette génération dorée qui a écrit l’histoire du football marocain.

« C’est au terme d’une folle séance de tirs au buts qui a vu le héros Yassine Bounou réalisé une masterclass que le Maroc décroche son billet pour les quarts de finale de la Coupe du monde 2022. Un sacré exploit », écrit FootMercato tandis que l’Equipe en a fait sa UNE en titrant « Le joyeux joyaux ».

« Yassine Bounou. Héros d’un soir, le gardien de 31 ans, infranchissable pendant la séance des tirs au but, a mis les Lions au sommet de l’Atlas. Il a dompté son pays d’adoption – il joue en Espagne depuis 2012 -, en écœurant les tireurs de la Roja », estime TFI Info.

« Le gardien du Maroc Yassine Bounou a réalisé une véritable masterclass face à l’Espagne en huitième de finale de la Coupe du Monde », souligne BeIN Sports.




« Le Maroc bouscule l’ordre mondial », titre « Le Soir », qui écrit que « généralement, les surprises ne durent qu’un temps.

Si le premier tour a permis à des pays d’écrire les plus belles pages de leur histoire respective (Arabie saoudite, Iran, Tunisie, Australie…) et si les cinq continents étaient pour la toute première fois représentés en huitièmes de finale d’un Mondial, le cut du ‘Final 8’ qatari a remis de l’ordre, a respecté une certaine logique sportive.

Du moins, en grande partie. Car seul le Maroc, éliminant l’Espagne, est parvenu à bousculer la hiérarchie plus ou moins établie au gré des décennies ».

Et le quotidien d’ajouter: « En cas de qualification pour le dernier carré, ce serait une première pour le continent. On n’y est pas encore forcément, mais l’optimisme doit être de mise pour le long terme. D’autant que le contingent africain devrait être élargi à neuf nations dès 2026 ».

Pour « La Libre Belgique », « il fallait voir, et entendre surtout, la liesse qui s’est emparée du stade de l’Éducation, pour comprendre ce bonheur. Dans un stade tout entier, ou quasiment, acquis à la cause des Lions de l’Atlas, le Maroc a écrit une page de son histoire ».




« Au bout d’un suspense terrible, et de tirs au but lors desquels l’Espagne n’a pas transformé un seul essai, les coéquipiers de Selim Amallah ont réalisé un exploit majuscule. Dans la douleur pour finir mais avec une mentalité de Lions increvables, capables de très bien défendre jusqu’au bout, et de se créer des occasions, aussi, car il ne faudrait pas réduire cette équipe à sa seule organisation », analyse la publication.

La BBC Sport a tenu à rendre hommage à Achraf Hakimi qui a clôturé la séance des tirs aux buts avec une paneka qui a également fait réagir son coéquipier au PSG, Kylian Mbappé.

« Achraf Hakimi s’est fait un héros avec un penalty ébréché alors que le Maroc a assommé l’Espagne 3-0 lors d’une fusillade après un match nul et vierge pour atteindre les quarts de finale de la Coupe du monde ».

Le Maroc retrouvera le Portugal lors des quarts de finale de cette Coupe du monde 2022 au Qatar. Un adversaire qu’il connait bien après l’avoir affronté en Russie, lors de la compétition mondiale en 2018.