Maroc: la hausse du prix de l’huile d’olive fait craindre des fraudes

LA HAUSSE DU PRIX DE L’HUILE D’OLIVE AU MAROC FAIT CRAINDRE UNE AUGMENTATION DES FRAUDES

En raison de la hausse des prix due à la crise mondiale et surtout la sécheresse qui a touché le Maroc durant la campagne agricole cette année, les prix de l’huile d’olive sont en forte hausse. Les producteurs appellent à être vigilants contre la fraude.




À l’instar d’autres pays producteurs d’olives, le royaume s’attend à une baisse de la production. Si en Espagne la récolte sera en chute de 40%, au Maroc, le dernier bulletin du Conseil oléicole international de novembre, table sur une baisse de 20%.

Conséquence, les prix de l’huile d’olive, un ingrédient clé de la cuisine locale, ont flambé.

Cette situation pourrait cependant avoir un impact sur la demande, souligne le document, précisant qu’elle a déjà provoqué une chute de la consommation d’ordinaire importante.

Crédité de seulement 2 % du marché des huiles végétales dans le pays, le marché de l’huile d’olive doit impérativement garder ses consommateurs, avertit Abdellatif Ghedira, directeur du Conseil oléicole international, qui encourage cette année les producteurs à miser sur la qualité.

Dans ce sens, le président de la Fédération interprofessionnelle marocaine de l’olive (Interprolive) a alerté sur une recrudescence des fraudes.

Localement, l’huile d’olive étant vendue en vrac, elle peut facilement être « allongée » avec une autre huile végétale moins chère.