Parlement européen: la résolution hostile au Maroc dominée par les intérêts de certains pays

LA RÉSOLUTION DU PARLEMENT EUROPÉEN DOMINÉE PAR LES INTÉRÊTS CIRCONSTANCIELS DE CERTAINS PAYS

La résolution du Parlement européen (PE), qui a essayé de remettre en cause la démocratie du Maroc et ses institutions judiciaires, a raté son coup et a été dominée par les intérêts circonstanciels de certains pays, qui portent atteinte aux slogans démocratiques qu’ils ont toujours brandis, et aux relations solides qu’ils entretiennent avec le Maroc, a souligné le chercheur Naoufal Bouamri.

Naoufal Bouamri





“Pour des intérêts économiques temporaires et circonstanciels, certaines parties relevant du Parlement européen ont laissé libre cours à leurs positions dénuées de tout intérêt et les ont formulées sous forme de résolutions qui ne correspondent pas à la réalité, sont loin de la vérité, et touchent à la la souveraineté d’un État, sous l’impulsion des parties politiques d’un pays du Vieux continent, qui se veut parrain de la démocratie et protecteur des Lumières”, a relevé Naoufal Bouamri, expert en relations Maroc-UE, dans une déclaration à la MAP.

Naoufal Bouamri, membre de l’Ordre des avocats de Tétouan, a estimé que “les propos discordants tenus par certaines voix hostiles au Maroc, qui voient d’un mauvais œil le développement qualitatif que connaît le Maroc, la démocratie exemplaire adoptée par le Royaume et l’intégrité de son système judiciaire, ne sont autres que des balivernes et une déviation claire des principes de démocratie et des valeurs universelles adoptés par l’Europe elle-même”.




“Le Parlement européen a dépassé ses limites et empiété sur les institutions et le système judiciaire d’un pays, qui a plus de 12 siècles d’histoire et qui a engagé un processus d’édification démocratique reconnu à l’échelle internationale”, a affirmé Naoufal Bouamri.

L’expert en relations Royaume du Maroc-Union européenne a assuré que “le Maroc ne sera pas distrait par les résolutions du Parlement européen et continuera d’avancer à pas sûrs sur sa voie équilibrée qu’il adopte avec conviction, et non pas pour satisfaire des parties régies par des perceptions fausses, erronées et incomplètes, les rendant incapables de comprendre la réalité et les entraînant dans un passé qui n’honore pas l’Europe”.