Le groupe OCP réalise un chiffre d’affaires record

LE GROUPE OCP RÉALISE UN CHIFFRE D’AFFAIRES DE 114,6 MILLIARDS DE DIRHAMS À FIN 2022, UN RECORD

Les résultats publiés par le groupe OCP* pour la fin de l’année 2022 révèlent une excellente performance opérationnelle et financière, avec une augmentation significative de son chiffre d’affaires, qui a atteint 114,6 milliards de dirhams, soit une hausse de 36% par rapport à l’année précédente.

*Poids lourd de l’économie marocaine, le groupe OCP (anciennement Office chérifien des phosphates), fondé le 7 août 1920 au Maroc et transformé en 2008 en une société anonyme (OCP SA), est le premier exportateur de phosphate brut, d’acide phosphorique et d’engrais phosphatés dans le monde.

À savoir que le Maroc détient environ 75% des réserves mondiales de phosphate.




En 2022, le groupe OCP a enregistré des résultats financiers exceptionnels, notamment grâce à la hausse des prix des engrais phosphatés sur le marché international et à ses efforts d’optimisation des coûts de production et d’efficacité opérationnelle.

Selon un communiqué du groupe, le chiffre d’affaires a atteint 114,6 milliards de dirhams à fin décembre 2022, soit une augmentation de 36 % par rapport à la même période de l’année précédente.

En outre, le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA) a augmenté de 38% pour atteindre 50,1 milliards de dirhams, contre 36,3 milliards à fin décembre 2021, avec une marge de bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement de 44%.

La marge brute s’est également améliorée, atteignant 70,3 milliards de dirhams à fin 2022, contre 55,2 milliards un an plus tôt.

Le groupe OCP a également augmenté ses dépenses d’investissement, qui ont atteint 20,01 milliards de dirhams en 2022, contre 13,13 milliards en 2021.




Le résultat d’exploitation a connu une forte croissance, passant de 25,79 milliards de dirhams en 2021 à 40,38 milliards de dirhams en 2022.

En parallèle de ces résultats financiers solides, le groupe OCP a annoncé récemment le lancement de la seconde phase de son programme d’investissement, d’une valeur d’environ 13 milliards de dollars sur la période 2023-2027.

Ce programme vise à augmenter les capacités minières et de production d’engrais, tout en s’engageant à atteindre la neutralité carbone d’ici 2040.

Plus précisément, le programme prévoit d’atteindre une production d’un million de tonnes d’ammoniac vert d’ici 2027, une production de 5 gigawatts d’énergie propre, une capacité de 560 millions de m3 d’eau dessalée, ainsi qu’un volume de 20 000 tonnes de fluor et de 30 000 tonnes de produits intermédiaires pour les batteries lithium-fer-phosphate d’ici 2027.