Aïd Al-Adha: les prix des moutons vont augmenter

AÏD AL-ADHA: LES PRIX DES MOUTONS VONT AUGMENTER

Bien que le Royaume du Maroc ait importé environ 100 000 têtes de moutons, les prix devraient connaître une augmentation de 15 à 25% par rapport aux niveaux de l’année 2022. Lors de son passage à l’émission « Bidoun loughat khachab » sur Med Radio, le ministre de l’Agriculture marocain, Mohammed Sadiki, a rassuré la population quant à la disponibilité de l’offre en cheptel ovin à l’approche de l’Aïd Al-Adha.

Selon lui, l’offre en cheptel dépasse la demande au niveau national, bien que la différence ne soit pas très importante.

Il a également indiqué que les éleveurs ont bénéficié de subventions étatiques pour l’alimentation des animaux, ce qui a permis une meilleure croissance et un engraissement plus rapide du cheptel.

Le gouvernement marocain a également mis en place un dispositif incitatif pour encourager l’importation d’ovins, avec une exonération des droits de douane.

Pour cette année, le Maroc devrait importer environ 100 000 têtes de mouton d’Espagne, de Roumanie, d’Italie et de Pologne, entre autres pays, pour répondre à la demande croissante en cette période d’Aïd Al-Adha.




Malgré ces importations, les prix devraient augmenter de 15% à 25% par rapport à l’année précédente en raison du contexte actuel de poly-crises qui touchent la planète (la pandémie mondiale de covid-19, la guerre en Ukraine, l’inflation, le stress hydrique et la sécheresse, etc.).

Toutefois, les pluies des mois de février et de mars 2023 ont redonné confiance aux éleveurs et devraient permettre une meilleure croissance du cheptel à l’approche de l’Aïd Al-Adha.

Le ministre de l’Agriculture marocain a également noté que la priorité sera donnée aux pays avec lesquels le Maroc a signé des accords de reconnaissance mutuelle des normes de sécurité sanitaire pour l’importation de moutons.

Cette année marque la première fois que le Royaume du Maroc importe des moutons pour l’Aïd Al-Adha, ce qui permettra également de fixer un prix de référence pour stabiliser le marché contre les comportements spéculatifs.