Marrakech: arrestation d’une femme pour propagation de fake news

Marrakech: arrestation d’une directrice régionale d’un établissement de crédit pour propagation de fake news




Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech ont arrêté mardi, en étroite coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, une femme, directrice régionale d’une succursale d’un établissement de crédit à Marrakech, pour son implication présumée dans la publication d’une fausse information concernant la propagation de la pandémie de Coronavirus.

Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué que la mise en cause (44 ans) avait publié, sur les réseaux sociaux et les applications de messagerie instantanée, un enregistrement sonore dans lequel elle prétend que l’état d’urgence a été instauré dans la ville de Marrakech et que des bataillons de l’armée ont été déployés, à cause de la propagation de cas présumés d’infection au Covid-19 dans plusieurs établissements touristiques.




Dans cet enregistrement, la suspecte incite les citoyennes, les citoyens et les étrangers à ne pas visiter la ville de Marrakech qui l’a qualifiée, de façon trompeuse, d’épicentre de propagation de la pandémie, ajoute le communiqué.

Cette personne a été placée en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire ordonnée par le parquet compétent et ce, pour démystifier les motifs de la publication de cette fausse information qui porte atteinte à la sûreté et la sécurité des citoyens, ainsi qu’à l’image des établissements touristiques et professionnels de ce secteur, et pour identifier les actes criminels qui lui sont reprochés, a conclu la DGSN.





À lire aussi: