Des centaines de touristes français coincés au Maroc à cause de la suspension du trafic aérien

Quelque 400 touristes français sont coincés au Maroc à cause de la suspension totale du trafic aérien. Les Haut-Rhinois ne savent à quel moment ils vont rallier la France.




«Nous devions rentrer samedi soir mais notre vol Transavia a été annulé. Cela faisait suite à la fermeture de l’espace aérien. La compagnie a remis des vols en place, mais beaucoup plus chers (200 à 300 € au lieu de 60 €) et tous n’ont pas été assurés», raconte à L’Alsace, Francis, un Haut-Rhinois. Celui-ci est habitué à passer des vacances dans la région d’Agadir, où il est propriétaire d’un appartement.

Tout comme Francis, ils sont quelque 400 Français bloqués au Maroc. Il se désole du fait que même l’intervention du président Emmanuel Macron n’a pu favoriser leur rapatriement. En cause, leurs tentatives d’obtenir des renseignements sur leur probable retour en France, ont été vaines. Le consulat d’Agadir est fermé.




Joint au téléphone, le consulat de Marrakech demande aux touristes de «se débrouiller». Francis confiera qu’ils n’ont pas «pu trouver de place à bord » du dernier vol au départ d’Agadir, jeudi soir. «On a le sentiment d’être abandonnés par la France !», fulmine-t-il de colère. Sa colère est justifiée, en ce sens que les Belges, les Anglais, les Allemands, eux, ont pu être rapatriés.

«Je ne sais pas quand nous allons pouvoir rentrer. Si aucun rapatriement n’est organisé, ce ne sera sûrement pas avant le mois de mai ou juin. Dans mon cas, ce n’est pas trop grave, parce que j’ai un logement. Mais mon épouse doit reprendre le travail lundi…», déplore-t-il. Francis craint également d’être contaminé par le coronavirus. «Les hôpitaux, ici, ce n’est pas comme en France…», fait-il observer. Francis et les autres touristes ne désirent qu’une seule chose : leur rapatriement en France. Pour ce faire, ils ont lancé un appel au président Emmanuel Macron.




À lire aussi: