Covid-19: l’OMS avait raison, les contaminations explosent en Afrique

La contagion s’accélère un peu partout en Afrique. La barre des 2.500 cas confirmés est dépassée et le nombre de décès augmente aussi. L’évolution en Afrique du Sud suscite l’inquiétude. Voici les chiffres des cas confirmés dans les 44 pays actuellement touchés par la pandémie.




Entre le samedi 21 mars et le mardi suivant en fin de soirée, le nombre de cas enregistré sur le continent africain est passé d’un peu plus de 1.500 à plus de 2.500 cas confirmés. Et la tendance des contaminations s’accélère dans de nombreux pays de manière inquiétante.

Désormais, l’Egypte, premier pays du continent à enregistrer un premier cas de coronavirus, n’est plus le plus touché par la pandémie. C’est l’Afrique du Sud qui enregistre le plus grand nombre de cas confirmés du continent. La nation arc-en-ciel compte 709 cas, soit plus de 150 cas pour la seule journée du mardi 24 mars. Une situation inquiétante quand on sait que ce pays compte un nombre important de sa population ayant un système immunitaire fragile à cause du sida.

Derrière l’Afrique du Sud suit l’Egypte avec 442 cas confirmés. Le coronavirus a entraîné la mort de 21 personnes, dont deux hauts gradés de l’armée égyptienne.

Derrière ces deux pays suivent l’Algérie (264 cas), le Maroc (170 cas), la Tunisie (119 cas), le Burkina Faso (114 cas), le Sénégal (99 cas), la Côte d‘Ivoire (73 cas), le Cameroun (72 cas) et le Ghana (68 cas). Dix pays affichent en tout 2.131 cas confirmés.




En tenant compte des autres pays du continent, l’Afrique compte actuellement plus de 2.500 cas confirmés. C’est dire qu’en l’espace de 4 jours le nombre de cas a été multiplié par plus de 2,7. A cela, il faut ajouter qu’il est difficile d’avoir une estimation des personnes infectées parce que certains patients peuvent être asymptomatiques, alors que les tests ne concernent que les personnes déjà malades où en contact avec ceux-ci.

Certains pays sont tout de même arrivés à garder le nombre de cas à un niveau encore stable. C’est le cas de la Mauritanie (2 cas), de l’Angola (3 cas) et du Soudan (3 cas), etc.

Du côté des décès aussi le nombre ne cesse de croître avec un total de 65 décès causés par le coronavirus, dont 21 en Egypte, 19 en Algérie, 5 au Maroc, 4 au Burkina Faso et 4 en Tunisie.

Quant au nombre de pays africains touchés par le coronavirus, il s’établit désormais à 44 pays touchés, sur les 54 que compte le continent.

La forte progression de ces chiffres inquiète. D’ailleurs, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait averti sur le risque que l’Afrique ne devienne le futur foyer de la pandémie.




“Le meilleur conseil pour l’Afrique st de se préparer au pire et de se préparer dès aujourd’hui”, a lancé Tedros Adhanom Ghebreyesus le 19 mars lors d’une conférence virtuelle. A cette date, l’Afrique ne comptait que 233 cas confirmés. Sept jours après, ce chiffre a été multiplié par 11,3.

Il faut dire que l’Afrique est mal préparée pour faire face à cette pandémie. La disponibilité des kits de dépistage est un défi difficile à relever par les pays du continent quand on sait que la France en souffre. Du coup, il est difficile pour les pays africains de se focaliser sur la détection des cas de Covid-19.

Il faut tout de même saluer les progrès réalisés par les pays africains sur ce point. En effet, lors de l’apparition de l’épidémie et jusqu’au début du mois de février, il n’y avait que deux laboratoires en Afrique du Sud et au Sénégal qui étaient en mesure de diagnostiquer le virus. Actuellement, avec l’aide de l’OMS, 40 pays ont la capacité de faire le diagnostic.

L’autre problème est celui du déficit criant des infrastructures sanitaires en Afrique, notamment en Afrique subsaharienne.




Aucun pays africain n’est en mesure de faire face à une augmentation significative du nombre de malades. D’ailleurs, même les pays développés comme la France, l’Espagne et l’Italie sont débordés, à plus forte raison les pays africains.

À cela, il faut ajouter que cette pandémie risque d’orienter tous les moyens vers la lutte contre le coronavirus alors que d’autres épidémies continuent à tuer davantage en Afrique dont la tuberculose, le sida, le paludisme, la malaria, etc.

Enfin, l’autre crainte s’explique par le nombre d’Africains dont les systèmes immunitaires sont fragilisés par certaines épidémies comme les séropositifs qui représentent dans certains pays des proportions importantes (7 millions en Afrique du Sud), les tuberculeux, les asthmatiques, etc. Autant de personnes fragiles qui souffriront davantage du coronavirus.




Bref, l’augmentation rapide du nombre de cas confirmés inquiète pour une Afrique qui souffre déjà de plusieurs maux et dont les conséquences de cette pandémie sur son économie risquent d’être désastreuses.

Partant, le seul espoir qui peut sauver le continent de cette pandémie reste la chloroquine, si jamais les tests menés actuellement sur des patients dans de nombreux pays aboutissent à des résultats probants. Ce médicament est déjà très répandu en Afrique où il est produit en quantités importantes pour faire face au paludisme, une des maladies les plus meurtrière au niveau du continent. Son usage pourrait d’ailleurs expliquer la faiblesse des décès dans un certain nombre de pays.

D’ailleurs, l’Algérie, qui affiche le taux de mortalité dû au coronavirus les plus élevé, vient d’entamer des tests avec la chloroquine sur des patients présentant des cas jugés graves.




Voici les cas confirmés en ce début de l’après-modi du mercredi 25 mars

Afrique du Sud : 709

Egypte : 442

Algérie : 264

Maroc : 170

Tunisie : 119

Burkina Faso : 114

Sénégal : 99

Côte d’Ivoire : 73

Cameroun : 72

Ghana : 68

Maurice : 48

RDC : 45

Nigeria : 44

Rwanda : 40

Kenya : 25

Togo : 23

Madagascar : 19

Tanzanie : 12
Ethiopie : 12

Guinée équatoriale : 9
Ouganda : 9




Seychelles : 7

Namibie : 7

Gabon : 6
Congo : 6
Bénin : 6

Eswatini : 4
Guinée : 4
RCA : 4
Libéria : 4
Cap-Vert : 4

Zimbabwe : 3
Tchad : 3
Zambie : 3
Soudan : 3
Gambie : 3
Angola : 3
Niger : 3

Mali : 2
Mauritanie: 2

Somalie : 1
Djibouti : 1
Érythrée : 1
Mozambique : 1




À lire aussi: