Coronavirus: solidarité avec les migrants et les sans abris

En ces temps de restrictions liées à la lutte contre la pandémie de coronavirus, de nombreuses associations de la société civile appellent les Marocains à un élan de solidarité envers les migrants « sans abris ». 




Elles sollicitent pour ces hommes et femmes venus d’Afrique subsaharienne, dispersés dans les quatre coins du Maroc, de l’attention, de la nourriture et des vêtements.

L’initiative tient à mettre le doigt sur les conditions difficiles que traversent ces migrants et qui peuvent facilement contribuer à la propagation du virus Covid-19.

C’est pour cela que cet appel est lancé pour éviter des infections susceptibles de constituer des foyers de Coronavirus, avec le risque de contaminer les passants ou les personnes travaillant à proximité des lieux habités par les sans-abri et les migrants.

L’appel des associations semble avoir été entendu par les autorités locales d’Inezgane (Sud d’Agadir), qui ont décidé d’ouvrir une des salles couvertes de la ville pour « accueillir toutes les personnes vivant en marge de la société dans des conditions saines ».




En échange de l’engagement des autorités à prendre des mesures similaires dans de nombreuses villes, des associations de la société civile et des ONG se sont déplacées pour fournir aux migrants subsahariens et aux sans-abri des couvertures, de l’eau, du savon et des stérilisateurs à alcool. C’est le cas à Casablanca, Agadir et Tiznit.

Les associations appellent à la diffusion de l’initiative, jusqu’à ce que le pays ait surmonté la pandémie du Coronavirus. On dénombre au Maroc, plus de 4 000 sans-abri, dont 250 enfants, selon les chiffres officiels de l’année 2018.

Les associations de la société civile, elles, estiment le nombre d’enfants des rues entre 30 000 et 50 000. Les réactions du ministère du Développement social et des autorités de tutelle sont vivement attendues pour la protection de ces personnes vulnérables exposées au virus.




À lire aussi: