Traitement par chloroquine: le professeur Raoult dévoile les résultats bluffants de sa nouvelle étude

Le professeur Didier Raoult, à la tête de l’IHU Méditerrannée infection, vient tout juste de publier les résultats d’une deuxième étude portant sur le traitement du Covid-19… et ils sont bluffants.




Cette nouvelle étude, publiée vendredi soir, «démontre l’efficacité et la pertinence» de l’hydroxychloroquine, associée à l’azithromycine, antibiotique recommandé pour soigner les infections respiratoires, dans le cas des patients atteints de coronavirus.

Si la polémique autour de l’utilisation de l’antipaludéen avait enflé en France, en raison du peu de sujets analysés dans le cadre de la première étude, soit 24 patients au total, cette nouvelle étude risque de faire tomber toutes les réticences.




C’est sur son compte twitter que le professeur Raoult a ainsi dévoilé les résultats de cette nouvelle étude qui porte cette fois-ci sur 80 cas, tous atteints du Covid-19.






Ainsi, sur 80 patients âgés de 18 à 88 ans avec un âge médian de 52 ans, hospitalisés entre le 3 et le 21 mars et placés sous traitement avec une combinaison d’hydroxychloroquine (3 x 200 mg par jour) et d’azithromycine, les équipes de l’IHU ont pu constater « une amélioration clinique chez tous les patients, sauf un patient de 86 ans décédé, et un patient de 74 ans toujours en soins intensifs ».

S’agissant de la charge virale de ces patients, l’étude démontre qu’au 7e jour de l’étude, « 83% des patients étaient négatifs ».

Au 8e jour, ce pourcentage s’élevait à 93% et atteignait les 100% au 12e jour.

Et pour couronner le tout, aucun effet secondaire n’a été constaté chez ces patients alors même que 57,5% d’entre eux présentaient une comorbidité (hypertension, diabète, maladie respiratoire chronique…).




À lire aussi: