Covid-19: Les policiers et les gendarmes des aéroports envoyés en renfort sur le terrain

Affectés initialement aux différents aéroports du Royaume, fermés, des agents de la DGSN et de la Gendarmerie royale sont désormais déployés sur le terrain pour porter main forte à l’effort de faire respecter l’état d’urgence sanitaire.




Les pouvoirs publics passent à la vitesse supérieure. Après avoir interdit les voyages à l’étranger et la circulation entre les villes, ils redéploient désormais les effectifs affectés à ces secteurs sur le terrain, dans les villes et les villages du royaume. Cette opération concerne aussi bien les éléments de la Direction générale de la sûreté nationale que les agents de la Gendarmerie royale. 

D’après Al Massae, qui rend compte de cette évolution dans son édition du vendredi 3 avril, des éléments rattachés à des services centraux ou administratifs (comme ceux en charge de la réalisation des cartes d’identité nationale électronique) et des lauréats encore en formation à l’Institut royal de police de Kénitra ont également été associés à cette opération.




Celle-ci s’inscrit dans le cadre du renforcement des mesures de confinement imposé au Maroc par la propagation du coronavirus. Il ne sera pas non plus rare de voir des agents de la Gendarmerie royale prendre part aux patrouilles de surveillance de l’état d’urgence sanitaire. À cela s’ajoute la multiplication du nombre de barrages sur les principaux axes routiers, non seulement sur les principales artères des grandes villes mais également sur les accès vers les quartiers populaires, notamment ceux où des récalcitrants se refusent toujours à respecter la loi. 

Ainsi, tout conducteur ne disposant pas d’une autorisation dérogatoire sera formellement interdit de circulation. Ces mesures interviennent après que des rapports sécuritaires ont fait état de nombre de dépassements et d’infractions à l’état d’urgence sanitaire.




Elles répondent aux impératifs de strict confinement qu’impose la phase actuelle, critique, de l’évolution de la pandémie au Maroc. À l’heure où nous mettions en ligne, le total des personnes confirmées comme positives au coronavirus s’élevait à 735. Le Covid-19 a jusque-là fait 47 morts. Le nombre de tests de dépistage a substantiellement augmenté cette semaine, mais il reste insuffisant pour prendre la mesure de la propagation du coronavirus dans le pays. 

Faute de capacités suffisantes de dépistage, le bilan des cas contaminés, communiqué par le ministère de la Santé, est très certainement bien en-dessous de la réalité. La preuve, depuis le 1er mars, seuls 3506 tests de dépistage ont été réalisés au Maroc. Autant dire que le confinement et la prévention restent, pour l’heure, le meilleur remède.




À lire aussi: