Des bénéficiaires de l’indemnité covid-19 visés par une enquête

Depuis le lundi 6 mars, le Maroc verse l’indemnité covid-19 aux bénéficiaires inscrits sur la liste du Ramed. L’opération a connu des ratés, et les personnes ayant bénéficié indûment de l’aide, font l’objet d’une enquête.




L’opération de versement des indemnités aux personnes éligibles et détentrices de cartes Ramed, a enregistré quelques ratés, fait remarquer Assabah. Attroupements plus ou moins denses au niveau de plusieurs guichets automatiques bancaires et bureaux de transferts, particulièrement en milieu rural, non-respect de la distanciation sociale…

Les risques de contamination au covid-19 étaient élevés. Parmi les bénéficiaires, on dénombre des gens qui ont fourni de fausses informations sur le nombre d’enfants à charge. Ils ont déclaré plus de trois ou quatre enfants pour percevoir l’indemnité maximale.




L’autre anomalie constatée, est que des familles nanties, qui détiennent anormalement les cartes RAMED, en principe destinées exclusivement aux familles dans le besoin, ont aussi bénéficié de l’indemnité. Chose inadmissible que le ministère de l’Intérieur entend corriger.

D’ailleurs, le ministère a d’ores et déjà ouvert une enquête sur les cartes Ramed illégalement délivrées à des personnes plus ou moins nanties qui s’en servaient jusqu’ici pour des soins médicaux moins coûteux dans les hôpitaux publics.




À lire aussi: