(Vidéo) Arrêtée pour violences envers son beau-fils souffrant d’un handicap

(Vidéo) Une marâtre arrêtée après avoir sauvagement tabassé son beau-fils souffrant d’un handicap




C’est là l’un des quelques avantages du web et de la viralité des réseaux sociaux. Dans une vidéo partagée sur la toile, les internautes ont découvert horrifiés un spectacle d’une violence intenable, dans une maison du Maroc.




Une vidéo circule sur le web, dans laquelle on aperçoit une femme passer à tabac un jeune homme dans la cuisine de leur domicile, fait scandale. Filmée à son insu, la femme fait irruption dans la cuisine de son domicile, y trouve un jeune homme visiblement en train de se préparer à manger, et entre alors dans une colère noire.

Elle commence à fracasser des ustensiles de cuisine sous le nez du jeune homme pour l’intimider et le chasser de «sa cuisine», où, elle le lui répète à plusieurs reprises, qu’elle ne veut pas qu’il y mette les pieds. Puis devant la résistance du jeune homme qui lui tient tête sans pour autant faire preuve de violence, elle devient alors brutale.




Elle hurle, le frappe, à coups de gifles, à coups de poing, de sandales, jusqu’à le faire tomber au sol alors qu’il peine à tenir debout. Intervenant pour les séparer, le père de famille a beaucoup de mal à contenir son épouse qui n’a pas l’intention d’en rester là avec le jeune homme.

Et quand bien même celui-ci quitte la pièce, elle continue de le passer à tabac. En pleurs, affalé sur le sol, le jeune homme qui souffre d’un handicap physique, a heureusement pu compter sur l’aide de son père pour le protéger de cette furie. Fort heureusement, la viralité de cette vidéo sur le web a permis aux agents de la gendarmerie royale de procéder à l’arrestation de cette femme, ce dimanche 26 avril 2020, dans la périphérie de Tanger.




Cette scène s’est déroulée dans la maison familiale des personnes figurant sur la vidéo, dans le quartier de Sidi Kanqoush, sur la route de Ksar Sghir.

L’enquête menée par la direction régionale de la gendarmerie royale de Tanger, a permis d’établir que la femme en question s’avère être la belle-mère de ce jeune homme, prénommé Hamza, âgé de 18 ans et souffrant d’un handicap physique.

Celui-ci aurait décidé de filmer les mauvais traitements qu’elle lui inflige au quotidien, notamment en le privant de nourriture pendant de longues périodes.









À lire aussi: