Chambre des conseillers: Elalamy met en avant les mesures prises pour faire face au Covid-19

Le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy a mis en avant, mardi à Rabat, les mesures prises par son département pour faire face à la pandémie du Covid-19.




En réponse à une question centrale à la Chambre des conseillers, M. Elalamy a souligné que dans le cadre des démarches visant à faire face à cette pandémie, il a été procédé, en coordination avec les ministères de l’Intérieur, de la Santé et de l’Agriculture et avec l’Administration des douanes, au suivi de tous les produits de consommation, soulignant “qu’il n’existe pas actuellement de pénurie en la matière, en particulier pendant le mois sacré du Ramadan, puisque tous les produits dont les citoyens ont besoin sont disponibles”.

Ces mesures concernent, également, la mise en place des normes pour les masques, l’accompagnement des entreprises pour les produire et le suivi de la production des bavettes, qui est passée de 0 à plus de 7 millions unités pendant cette courte période, a-t-il souligné.




Il s’agit, également, de contrôler les usines de production de masques par rapport au respect des normes de qualité, a-t-il fait observer, ajoutant que la qualité des masques est en hausse depuis leur production.

Un accent a, également, été mis sur le suivi de l’industrie et des entreprises dans chaque secteur, a-t-il noté, affirmant que le ministère a mis en place un comité mixte, avec les ministères de l’Intérieur, de la Santé et de l’Emploi, pour surveiller les usines.

S’agissant des mesures législatives, le ministre a rappelé, en particulier, le projet de loi 27.20 portant promulgation de dispositions particulières relatives à la gestion des activités des organes de gouvernance des sociétés anonymes et aux modalités de tenue de leurs assemblées générales, au cours de la période de l’état d’urgence sanitaire, en plus de l’approbation de six décrets durant cette période.




Sur le plan des sociétés, M. Elalamy a souligné que l’Agence nationale pour la promotion des petites et moyennes entreprises Maroc PME, avait adopté des mesures pour accompagner les projets des jeunes, pour un investissement allant à 10 millions de dirhams.

M. Elalamy a, par ailleurs, indiqué que l’Agence de développement du digital (ADD) a engagé plusieurs projets, notamment la création d’une plate-forme pour numériser le bureau d’ordre, de manière à permettre aux administrations et aux organismes publics de créer des bureaux d’ordre numériques pour la gestion électronique des flux de correspondance et le service électronique pour les correspondances administrative.

“L’économie marocaine connaîtra des difficultés et des changements dans son tissu, mais il y a de nouvelles opportunités”, a-t-il estimé, notant qu’il faut réunir les efforts pour les saisir et que les mesures prises par le Royaume ont eu des résultats et ont démontré les grandes capacités du Maroc.




À lire aussi: