Affaire Hamza mon bb: de nouveaux éléments

L’affaire Hamza mon bb n’a pas livré tous ses secrets. Aïcha Ayach est maintenant accusée de proxénétisme. Aux côtés d’Ibtissam Batma, elle est poursuivie en état de détention à la prison de l’Oudaya à Marrakech. Une autre complice, dénommée Sophia, a également fait son entrée.




Le juge d’instruction près du tribunal de première instance de Marrakech vient de révéler de nouveaux éléments dans un dossier qui défraie la chronique depuis septembre 2019. Aicha Ayach, l’une des accusées dans l’affaire Hamza mon bb, du nom de deux comptes anonymes qui, sur Instagram et Snapchat, ont attenté à la vie privée de célébrités essentiellement marocaines, est inculpée pour proxénétisme.

Poursuivie en état d’arrestation, elle est incarcérée à la prison de l’Oudaya à Marrakech, à l’instar d’Ibtissam Batma. Nouvelle venue dans le dossier, et récemment arrêtée, une certaine Sophia est quant à elle accusée d’escroquerie et d’usurpation d’identité ainsi que d’avoir participé à la diffusion de photos sans l’accord des personnes concernées.




En ce qui concerne les sœurs Batma, le juge d’instruction a décidé de ne pas les poursuivre pour escroquerie et participation à une escroquerie. Ceci, pour manque de preuves. Ibtissam et Dounia Batma sont par néanmoins poursuivies par la justice pour avoir frauduleusement accédé à un système d’information automatisé et de s’être rendues coupables de chantage.

La styliste Aïcha Ayach, extradée des Emirats arabes unis vers le Maroc, avait révélé dans sa déposition à la police qu’Ibtissam Batma détenait les mots de passe des comptes Hamza mon bb. Contrairement à sa sœur, Dounia Batma est poursuivie en état de liberté.




À lire aussi: