Covid-19: ce qu’il faut savoir sur l’application mobile de traçabilité des cas positifs

Covid-19: ce que vous devez savoir sur l’application mobile de traçabilité des cas positifs




L’utilisation de l’application mobile de traçabilité des cas positifs entrera en vigueur dans les prochains jours avec l’espoir de toucher un grand nombre de personnes, ont indiqué ce lundi 11 mai les départements de l’Intérieur et de la Santé.

L’application de traçage des contaminations s’appelle « Wiqaytna »





Il y a deux points importants sur lesquels se basera ce projet qui est de conception purement marocaine. Il s’agit du « caractère volontaire de l’utilisation de l’application, dont le rôle consiste à détecter les cas positifs et les accompagnants, et le respect des données des personnelles », a déclaré, lors d’une téléconférence, le gouverneur Abdelhak El Harrak, en charge au ministère de l’Intérieur de la mise en œuvre de ce système conçu « pour élargir, aux côtés des autres moyens, la détection de la maladie ».

40 personnes de divers horizons travaillent sur la mise en œuvre de cette application mobile. Mais quand sera-t-elle opérationnelle? Abdelhak El Harrak n’a pas donné de date fixe, indiquant seulement que l’application sera effective après les tests de finalisation, toujours en cours cette semaine.




L’application est l’œuvre d’une coopération entre les ministères de l’Intérieur et de la Santé, en partenariat notamment avec l’Office chérifien des phosphates (OCP). Plusieurs startups marocaines et des ingénieurs ont également collaboré à la conception du projet qui a reçu, selon Abdelhak El Harrak, l’autorisation de la Commission nationale de contrôle de la protection des données personnelles (CNDP).

Concernant les garanties effectives que donnent les initiateurs du projet au sujet du ferme respect de « la confidentialité des données », le responsable du ministère de l’Intérieur a évoqué la loi 09.08 qui garantit le respect de la vie privée des personnes. «La meilleure garantie que nous donnons n’est autre que celle que nous a accordée la Commission nationale de contrôle de la protection des données personnelles.




La durée de vie de ces données personnelles s’arrête avec la fin de la crise du Covid-19», a assuré Abdelhak El Harrak. Ce dernier a tenu à préciser que « l’utilisation de l’application mobile est un geste citoyen pour lutter contre le Covid-19 ». Lors de la même téléconférence, Mohamed El Youbi, chef du département de l’épidémiologie au ministère de la Santé, a estimé que l’application « va aider à identifier les cas positifs pour une meilleure compréhension des causes de la propagation ».

Au sujet de la situation de la pandémie au Maroc, Mohamed El Youbi a indiqué que la courbe de la contamination au Covid-19 ne s’est pas encore aplanie. « C’est vrai, on a pu épargner des décès, mais nous constatons qu’il y a encore des stigmates au niveau des foyers, » a-t-il conclu.




À lire aussi: