Le cannabis marocain de plus en plus cher en France

Devenu rare, le cannabis marocain plus cher en France




Sale temps pour les dealers comme pour les consommateurs. Pendant le confinement, le trafic des stupéfiants « s’est écroulé », selon Jean-François Thony, procureur général près la cour d’appel de Rennes.
Cela s’explique par le tarissement des filières d’approvisionnement, conséquence de la fermeture des frontières et des liaisons aériennes, « notamment la cocaïne qui arrive d’Amérique du Sud avec les mules guyanaises » mais également le cannabis qui arrive par voie routière du Maroc ou les drogues qui viennent des Pays-Bas.




« Une fois que les stocks des trafiquants étaient épuisés, ils se sont retrouvés en difficulté et les prix se sont envolés », a estimé mardi Jean-François Thony à l’occasion d’une conférence de presse, chiffrant la hausse du prix du cannabis « de 30 à 60 % ».
Le procureur général craint désormais un regain de délinquance du fait de la chute de l’offre et de la difficulté d’approvisionnement. « Il est évident qu’il va y avoir un effet rebond, qui ne sera pas forcément aussi important qu’on peut l’imaginer, mais il y a des effets de manque, on le voit en détention », a-t-il indiqué.









À lire aussi:

Europe: la pandémie fait flamber le prix du cannabis marocain





(Videos) Le trafic de cannabis se poursuit malgré les restrictions liées à la pandémie du Covid-19





Le trafic de résine de cannabis entre le Maroc et l’Espagne se poursuit malgré l’épidémie