L’acteur Rafik Boubker poursuivi en liberté provisoire suite à sa vidéo blasphématoire

Casablanca: L’acteur marocain Rafik Boubker poursuivi en état de liberté




Le verdict est tombé. Rafik Boubker bénéficie d’une mise en liberté provisoire après avoir versé une caution de 5.000 dirhams.




L’acteur Rafik Boubker vient d’être relâché. Le comédien a bénéficié d’une mise en liberté provisoire contre le versement d’une caution de 5.000 dirhams.

Pour rappel, le comédien avait été placé en garde à vue par décision du parquet de Casablanca.

Son interpellation faisait suite à la diffusion d’une vidéo, lundi 25 mai, sur son compte Instagram. Vidéo dans laquelle Rafik Boubker tenait des propos très déplacés.




Des propos blasphématoires à l’encontre de la religion musulmane et des lieux de culte.

Suite à son placement en garde à vue, les réseaux sociaux ont été inondés de messages d’artistes exprimant leur solidarité vis-à-vis de Rafik Boubker et lançant un appel à l’indulgence afin que les Marocains lui pardonnent son erreur.

L’acteur s’était auparavant excusé d’avoir tenu de tels propos. Il est toujours poursuivi et risque jusqu’à deux ans de prison.

Poursuivi pour “outrage à l’Islam” et “violation de l’état d’urgence sanitaire”, l’artiste avait été placé en garde à vue mardi après la diffusion d’une vidéo dans laquelle il tient des propos blasphématoires.




Quelques instants avant son interpellation, l’acteur avait diffusé une vidéo sur son compte Instagram dans laquelle il présente ses excuses aux Marocains, affirmant avoir tenu ces propos alors qu’il était dans un “état anormal”. “Je retire ces propos, je suis musulman de père en fils”, a-t-il dit.

Si certains internautes ont appelé les autorités à sanctionner lourdement Rafik Boubker, l’accusant d’”atteinte aux sacralités”, d’autres n’ont pas hésité à exprimer leur soutien au comédien.




C’est notamment le cas de l’acteur Mohamed Choubi. “J’ai demandé à Dieu de te pardonner avant même que tu ne présentes tes excuses à ceux qui, malheureusement, attendent impatiemment les faux pas des artistes.

Ceux-ci croient qu’ils sont parfaits. Je te connais mon frère, tu es spontané, tolérant, sensible… Je sais également que tu ne voulais pas manquer de respect à la religion.

Tu aimes Dieu et tu as toujours affiché ton amour pour l’islam. Je prie Dieu de te donner le courage pour surmonter cette terrible épreuve”, a-t-il écrit sur Facebook.




À lire aussi: