L’acteur Rafik Boubker au tribunal pour blasphèmes, outrage, etc.

L’acteur Rafik Boubker au tribunal le 14 juillet prochain




Poursuivi en liberté provisoire pour blasphèmes, atteinte à la religion musulmane, outrage à une instance juridique et violation de l’état d’urgence sanitaire, l’acteur marocain, Rafik Boubker, devra comparaître le 14 juillet prochain devant le tribunal de première instance de Casablanca.




Objet de plusieurs plaintes suite à une vidéo polémique, l’acteur marocain avait été mis en liberté provisoire, le 27 mai dernier, après le paiement d’une caution de 5 000 dirhams.
Auparavant, une enquête judiciaire avait été ouverte par le parquet général pour non-respect à l’islam et ses lieux de culte. Le comédien n’avait pas attendu longtemps pour faire son mea-culpa.




Dès le lendemain de la publication, il avait présenté ses excuses au public, affirmant avoir agi sous l’effet de l’alcool qui lui a fait dire n’importe quoi.
En vertu de l’article 5-267 du Code pénal marocain, l’acteur encourt une peine de 5 ans de prison et une amende pouvant atteindre 500 000 dirhams, surtout avec la présence de circonstances aggravantes.




À lire aussi:

(Vidéos d’excuses) L’acteur Rafik Boubker qui a manqué de respect à l’islam placé en garde à vue





(Vidéo) L’acteur marocain Rafik Boubker manque de respect à l’islam





Une MRE recherchée par la police pour blasphème





(Photos) Larache: des chasseurs de trésor ont profané une mosquée