Espagne: rapatriement de 300 Marocains de la région de Madrid

Espagne: rapatriement de 300 Marocains de la région de Madrid




Quelque 300 Marocains, dont 10 bébés, bloqués en Espagne dans le contexte de l’état d’urgence décrété suite à la propagation du Covid-19, ont été rapatriés, vendredi depuis Madrid, à bord de trois avions.




Il s’agit du deuxième groupe concerné par cette opération en Espagne après le départ, mercredi, de trois vols depuis Malaga avec 300 Marocains à bord. L’ambassadeur du Maroc en Espagne, Mme Karima Benyaich, qui a rendu visite aux Marocains concernés par cette opération au point de leur rassemblement au Parc des expositions (IFEMA) avant leur transfert à l’aéroport, a souligné que cette opération, initiée par l’Ambassade du Royaume et les différents consulats marocains en Espagne, en coordination et avec la coopération des autorités espagnoles, a bénéficié en particulier aux personnes souffrant de problèmes de santé ou de maladies chroniques.




Mais aussi aux personnes âgées, celles en situation de précarité et les enfants mineurs. Ces mêmes critères seront pris en compte lors des prochaines étapes de ce programme qui se poursuivra dans les prochains jours pour inclure la région de Catalogne (nord-est de l’Espagne), a ajouté Mme Benyaich dans une déclaration à cette occasion, précisant qu’avec l’opération lancée ce jour à Madrid, le nombre total des bénéficiaires de ce programme en Espagne atteint désormais 600 personnes. Cette opération se déroule dans le respect le plus strict du protocole sanitaire en vigueur et des mesures de précaution, a relevé l’ambassadeur.




Dans ce contexte, elle a également indiqué que les avions ont opéré à deux tiers de leur capacité, de même que les bus transportant les bénéficiaires et ce, pour respecter les mesures de distanciation sociale. Mme Benyaich a rappelé, à cet égard, que le gouvernement marocain, conformément aux Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, a pris en charge toutes les charges liées à la mise en œuvre du programme de rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger, ainsi que tous les frais liés au logement et aux tests de dépistage au nouveau coronavirus (Covid-19), dans le respect le plus strict du protocole sanitaire en vigueur pendant les jours de confinement au Maroc.




À lire aussi: