Tourisme marocain: Opération séduction auprès des nationaux

Tourisme marocain: Opération séduction auprès des nationaux




Pour pallier la crise engendrée par le nouveau coronavirus, le tourisme marocain met les petits plats dans les grands pour relancer son activité conséquemment impactée par la pandémie.




Pour sa reprise, le tourisme marocain, qui n’a encore aucune visibilité sur la réouverture des frontières, mise sur les nationaux pour atténuer les pertes liées à la crise du coronavirus.

Alors que le gouvernement a annoncé le prolongement de l’état d’urgence au 10 juillet, les professionnels du tourisme préparent leur retour, avec une opération de séduction visant les nationaux.

L’activité touristique s’est subitement arrêtée mi-mars avec la suspension sans préavis des vols suivie de la fermeture des frontières du royaume, qui a attiré l’an passé un record de 13 millions de visiteurs. Durant les quatre premiers mois de l’année, le nombre de touristes a baissé de 45%.




Le nombre de nuitées a baissé d’environ 43% par rapport à la même période l’an dernier, a précisé en début de semaine la ministre du Tourisme Nadia Fettah.

Pour sauver la saison estivale, de nombreux acteurs du tourisme misent sur les nationaux, comme c’est le cas de Zoubir Bouhout, directeur du Conseil provincial du tourisme de Ouarzazate, qui avait confié qu’une stratégie de relance dans les régions du sud du Maroc avait déjà été mise en place, notamment à Ouarzazate.

Zoubir Bouhout précise que les hôtels, maisons d’hôte et gîtes ont déjà mis en place des offres attractives, s’adressant à « une large catégorie de clientèle ».




« Avec les nombreuses offres mises en place, nous nous adressons à toutes les catégories de touristes, en s’assurant de satisfaire chacune d’entre elles », explique Bouhout, qui compte bien attirer les locaux dans la ville de Ourzazate, qui, avant la crise sanitaire, avait réalisé une bonne performance avec une hausse de 2% des touristes comparé à l’année dernière.

Dans ce sens, l’Office marocain du tourisme (ONMT) encourage les citoyens à « voyager dans leur pays dès la levée de l’état d’urgence sanitaire ». Secteur clé de l’économie marocaine, le tourisme représente environ 10% de la richesse du royaume.

Avec les exportations et les transferts financiers des Marocains vivant à l’étranger, il est l’une des principales sources de devises du pays.




À lire aussi: