Un Marocain en prison pour des caricatures sur Allah et le prophète Mohammed ﷺ

Un Marocain en prison pour des caricatures sur Allah, le prophète Mohammed ﷺ et d’autres prophètes




Trois mois de prison. C’est le verdict de la justice contre le fonctionnaire qui a publié une série de caricatures sur son compte Facebook dans lesquels il insinuait que le prophète Mohammed ﷺ souffrait de problèmes psychiatriques.




Le tribunal de première instance de Youssoufia a condamné l’homme à trois mois de prison et le paiement d’une amende de 3 000 dirhams (275 euros) pour avoir publié une série de caricatures sur Allah, le prophète Mohammed ﷺ et d’autres prophètes (que la paix soit sur eux), sur son compte Facebook.

La peine encourue par le mis en cause aurait pu être beaucoup plus lourde, puisque l’article 267 du Code pénal révisé, prévoit une peine de deux à cinq ans de prison à toute personne qui porte atteinte à la religion musulmane. Les faits remontent au 24 mai dernier.




Ce fonctionnaire au service au conseil municipal de la ville a publié plusieurs caricatures, dont certaines circulaient sur les réseaux depuis un certain temps, dans lesquelles il insinuait, par exemple, que le prophète Mohammed ﷺ souffrait de problèmes psychiatriques.

Sur l’un des dessins, titré « Si les prophètes vivaient à notre époque », on voit une personne représentant le prophète Mohammed ﷺ, vêtue de haillons, avec les deux mains liées, et à côté de lui, un psychiatre lui prescrivant des médicaments utilisés pour trouble bipolaire sur une ordonnance.




À lire aussi: