Comment feu le roi Hassan II a permis le transfert d’un marocain dans un club en Europe

Salaheddine Bassir divulgue comment il a été recruté par la Corogne




Lors d’une interview accordée au journal saoudien El Watan, l’ancien attaquant du Raja de Casablanca et des Lions de l’Atlas, est revenu sur anecdote peu connue du public marocain, selon laquelle le roi Hassan II était intervenu pour permettre le transfert de Bassir au Deportivo La Corogne.




On savait le défunt roi Hassan II fan de foot, on sait maintenant qu’il a permis à une des légendes vivantes du football marocain d’être transféré dans un des plus grands clubs en Europe lors de la fin des années 90 et début des années 2000 : le Déportivo La Corogne.

La révélation a été faite par Salaheddine Bassir, qui s’est longuement confié au journal saoudien El Watan, et dont les parties les plus saillantes ont été relayées par le quotidien Al Massae du lundi 6 juillet. Avant de rejoindre le championnat espagnol, Salaheddine Bassir faisait le bonheur du club saoudien d’Al Hilal.




Mais le fait de jouer en Arabie saoudite, à des milliers de kilomètres du Maroc, n’était pas vu d’un bon œil au Maroc, dont le public se plaignait des blessures à répétitions dont était victime l’attaquant marocain à cause des nombreux déplacements qu’il effectuait pour jouer avec l’équipe nationale.

Pour remédier à cette situation, Bassir devait absolument rejoindre un club évoluant dans un pays voisin du Maroc. C’est alors que le Deportivo La Corogne de Noureddine Naybet s’intéresse à l’attaquant marocain, mais les responsables d’Al Hilal ne veulent pas lâcher leur pépite.




C’est alors que le roi Hassan II serait intervenu auprès des dirigeants de l’équipe saoudienne pour que ces derniers laissent Salaheddine Bassir rejoindre le Dépor. Une requête naturellement acceptée et Bassir a pu rejoindre la Liga, qu’il finit pas remporter quelques années plus tard en compagnie de Noureddine Naybet et de Mustapha Hadji.

L’ancien Lion de l’Atlas a, à son tour, indirectement laissé entendre que deux Lions de l’Atlas comme Abderrazak Hamdallah et Hakim Bencharki doievent absolument rejoindre le groupe de Vahid Halilhodžić.




À lire aussi: