Oued Laou: Arrestation d’un trafiquant qui avait tiré sur des douaniers

Arrestation à Oued Laou d’un baron de la drogue qui avait tiré sur des douaniers




En 2015, il avait attaqué, avec ses complices, une brigade des douanes dans les environs de Kénitra. Depuis, il est resté dans l’ombre, tout en continuant son trafic, jusqu’à son arrestation il y a quelques jours à Oued Laou.




Trois individus arrêtés, récemment, par la brigade de la gendarmerie royale relevant du commandement régional de Khémissat viennent d’être déférés devant le Parquet près la Cour d’appel de Rabat.

Ils sont poursuivis pour constitution d’un réseau de trafic de drogue, entre autres chefs d’inculpation.

Deux d’entre eux ont été mis en garde à vue et écroués à la prison d’El Arajat, et le troisième est poursuivi en liberté provisoire.

L’instruction de l’affaire par le juge d’instruction démarre dans quelques jours, rapporte le quotidien Al Akhbar dans sa livraison du week-end des 11 et 12 juillet.




Selon des sources proches de cette affaire, citées par le quotidien, l’un des trois mis en cause serait recherché depuis longtemps pour trafic international de drogue.

Il serait impliqué dans une opération de trafic de cannabis avortée, il y a trois mois, à Kénitra et qui a porté sur pas moins de trois tonnes de drogue.

Le même individu doit également répondre, outre l’accusation de trafic de drogue à l’échelle internationale, de tentative d’homicide sur un agent des douanes.

D’après le quotidien, ce baron de la drogue aurait tiré avec une arme à feu sur des douaniers dans la région de Sidi Allal El Bahraoui en juin 2015.




Il avait attaqué, avec plusieurs de ses complices, une brigade des douanes qui venait d’intercepter un camion chargé de cigarettes de contrebande lui appartenant dans cette zone.

Depuis, l’homme était en fuite. Il faisait d’ailleurs l’objet de plusieurs avis de recherche, précise le quotidien.

Il a toutefois fini par être arrêté à Oued Laou par les éléments de la gendarmerie relevant du commandement régional de Tétouan qui l’ont remis à leurs collègues de Khémissat dans le cadre d’une opération chapeautée par la brigade nationale de recherche judiciaire rattachée à l’Etat-major général de la gendarmerie royale à Rabat.

Il a été mis à la disposition du Parquet avec deux de ses complices, dont l’un est poursuivi en liberté provisoire.




À en croire le quotidien, le frère aîné dudit baron serait également impliqué dans ce trafic de drogue, mais il est décédé il y a quelques semaines.

Bref, souligne le quotidien, il s’agit là d’une grosse prise, puisque ce trafiquant est resté hors des radars des forces de l’ordre pendant plus de cinq années tout en continuant à mener ses opérations aussi bien au niveau national qu’à l’échelle internationale.

Pendant tout ce temps, il a réussi à rester dans l’ombre, jusqu’à l’interception il y a trois mois de ce chargement de trois tonnes de drogue sur l’axe autoroutier reliant Kénitra à Rabat.

Depuis, tout s’est accéléré, et les investigations menées ont conduit à son arrestation alors qu’il se trouvait dans une villa sur la côte de Oued Laou.




À lire aussi: