Tamaslouht: des ennuis judiciaires pour 4 chasseurs de trésors

Tamaslouht: des ennuis judiciaires pour quatre chasseurs de trésors




C’est par un pur hasard que les éléments de la gendarmerie royale de la ville de Tameslouht, située à dix-huit kilomètres de la ville de Marrakech, sur la route d’Amizmiz, sont arrivés à mettre hors d’état de nuire une bande de chasseurs de trésors composée de quatre personnes dont un fkih.




Ils étaient en train d’effectuer une ronde routinière à travers les quatre coins de la région de Tameslouht, dans la province d’Al Haouz, quand ils ont été attirés par une lumière suspecte qui provenait d’un lieu jouxtant l’oued qui passe par le douar Didek.
Ils ont arrêté leur Jeep un peu plus loin du lieu puis se sont dirigés, à pas de loup, vers le lieu d’où provenait la lumière.
Ils y ont découvert quatre jeunes hommes en plein creusage de la terre, avec comme matériel une houe, une pioche et une pelle.
Arrêtés sur-le-champ, ils ont avoué aux gendarmes qu’ils cherchaient un trésor.




Les enquêteurs ont saisi sur eux plusieurs manuscrits et inscriptions ésotériques qui leur permettent de repérer les lieux où les trésors sont enfouis.
Ils ont également saisi chez eux des talismans et de l’encens.
Soumis aux interrogatoires, les quatre suspects ont avoué qu’il ne s’agit pas de leur première opération et qu’ils ont déjà découvert des trésors composés de pièces d’or et d’autres objets précieux et d’autres fois ils n’ont rien trouvé, ont-ils expliqué aux enquêteurs.
C’était le fkih qui chapeautait, à chaque fois, leur travail de creusage et de la recherche du trésor, ont-ils précisé avant qu’ils soient traduits devant la justice.




À lire aussi:

(Photos) Larache: des chasseurs de trésor ont profané une mosquée