Le gouvernement espagnol interpellé sur la situation des MRE bloqués à Ceuta et Algésiras

Espagne: le gouvernement interpellé sur la situation des MRE bloqués à Ceuta et Algésiras




Les parlementaires Teresa López et Yolanda Merelo, demandent au gouvernement des explications sur la situation des Marocains résidant à l’étranger, venus d’Europe avec leurs véhicules et qui sont bloqués à Ceuta et Algésiras, attendant l’ouverture des frontières marocaines.




Dans une question au gouvernement, la députée de VOX (extrême droite), Teresa López, veut savoir «  quel type de coordination a été établie avec les pays d’origine des personnes qui participent à l’Opération Marhaba chaque année  » et quelles dispositions il entend prendre pour éviter à l’avenir des situations comme celles que vit actuellement la ville avec l’arrivée de «  plusieurs véhicules de Marocains résidant en Europe  », attendant l’ouverture des frontières pour rejoindre le Maroc.

«  Le Maroc a annoncé qu’il n’ouvrirait pas ses frontières avant le 10 septembre  », a rappelé la parlementaire qui a ajouté que pour l’opération Marhaba, le royaume a annoncé que «  seuls les ports de Tanger Med et de Nador seront opérationnels pour l’accueil des MRE.




Les véhicules qui ont quitté Algésiras, «  sont arrivés à Ceuta sans aucun filtre préalable et errent maintenant dans la ville  », déclare la députée qui demande au gouvernement «  ce qui n’a pas marché pour que ces véhicules se trouvent bloqués à Ceuta  ». Pour sa part, la sénatrice de VOX pour Ceuta, Yolanda Merelo, demande au gouvernement pourquoi il «  autorise le passage de ces Marocains, si les frontières marocaines sont fermées  ».

Elle souhaite aussi savoir quelles «  mesures sanitaires sont envisagées par le ministère de la Santé face à l’arrivée massive des voyageurs en transit pour le Maroc, et qui circulent librement dans les villes d’Algésiras et de Ceuta, avec tous les risques possibles de contamination de la Covid- 19  ».




À lire aussi: