Cour d'appel de Rabat: un détenu en garde à vue se suicide avec ses vêtements

Cour d’appel de Rabat: un détenu en garde à vue met fin à ses jours avec ses vêtements




Arrêté pour viol sur mineur, un homme s’est suicidé, ce dimanche, quelques minutes seulement avant d’être présenté devant le procureur du roi. Le drame s’est déroulé dans les locaux de la Cour d’appel de Rabat.




Des éléments de la police judiciaire de Rabat ont arrêté, jeudi, un homme accusé de viol sur mineur. Placé en garde à vue pour les besoins de l’enquête, il a été déféré, dimanche dernier, devant le procureur du roi près la Cour d’appel de Rabat.
Selon le quotidien Assabah du 14 juillet, le présumé coupable de viol a fait preuve d’une discipline «exemplaire» tout au long de sa garde à vue et de son interrogatoire, ainsi que durant son transfert au tribunal pour être entendu par le procureur du roi.
Dans les locaux de la Cour d’appel de Rabat, alors qu’il attendait calmement, contrairement aux autres présumés coupables de crimes divers venus avec lui dans la même estafette de police, son tour pour passer devant le magistrat, l’homme a demandé aux policiers de le conduire aux toilettes.




Se fiant à son calme olympien, ses gardes, qui avaient pris soin de le délester de tous les objets pouvant mettre sa vie en danger, l’ont laissé entrer seul dans les toilettes. Là, il a attaché son pantalon aux barres de fer des petites fenêtres surélevées des toilettes et placé autour de son cou son slip qu’il a noué au pantalon, avant de se balancer dans le vide.
Les policiers chargés de sa garde ont vite découvert le drame, qui les a choqués, avant que tout le personnel de permanence à la Cour d’appel ne se rassemble devant le spectacle macabre.
Dépêchés sur les lieux, la police scientifique et le médecin légiste ont conclu à un suicide, ce qui n’a pas empêché ses gardes d’être convoqués, selon Assabah, pour s’expliquer sur le «laxisme» dont ils auraient fait preuve.




À lire aussi:

(Vidéo) La mère d’un marocain conteste l’hypothèse du suicide de la police française





(Vidéo) Fès: sauvée de justesse d’une tentative de suicide en plein Ramadan






Prison Toulal 2: Suicide d’un détenu qui devait être libéré dans 2 mois, après 10 ans de prison





Allemagne : un Marocain tue son fils de 3 ans et se jette par une fenêtre





Drame familial à Casablanca: 3 frères retrouvés morts les veines tranchées






Ils préfèrent mettre fin à leurs jours ensemble plutôt que d’être séparés par leurs familles