Arrestation du cambrioleur de la résidence de l’ambassadrice des Pays-Bas au Maroc

Le cambrioleur de la résidence de l’ambassadrice des Pays-Bas au Maroc a été arrêté




Les fins limiers de la police judiciaire de Rabat n’ont pas mis longtemps pour mettre sous les verrous le cambrioleur de la résidence de l’ambassadrice des Pays-Bas au Maroc.




Mercredi dernier, la brigade antigang de Rabat a réussi à élucider l’affaire du cambriolage de la résidence de l’ambassadrice des Pays-Bas au Maroc.

Un cambriolage qui s’est produit la veille de l’Aïd al-Adha quand un malfrat s’est introduit par effraction dans la villa de la diplomate où il s’est emparé de bijoux et d’une grosse somme d’argent.

Le principal accusé a été arrêté en flagrant délit de vente des objets volés dans le quartier Takkadoum en compagnie de sa mère, de sa tante et d’un quatrième complice. Le quotidien Assabah rapporte, dans son édition du week-end, que samedi dernier, la diplomate néerlandaise a prévenu la police du cambriolage de sa résidence sise boulevard Mohammed VI.

Cet incident a mobilisé plusieurs services de sécurité dont la brigade criminelle, la police scientifique et des éléments de la police de Souissi-Takkadoum.




Les enquêteurs se sont rendus sur les lieux pour faire les premières constatations, relever les empreintes et consulter les caméras installées dans la villa.

Toutes les données recueillies sur place ont été envoyées au laboratoire technique de la DGSN pour analyse. Les fins limiers de la police ont réussi à identifier et à localiser l’accusé principal en moins de cinq jours.

Ils l’ont arrêté ainsi que les membres de sa famille et un de ses amis alors qu’ils étaient en train de vendre une caméra numérique appartenant à l’ambassadrice. Le quotidien Assabah rapporte que le voleur a dérobé des bijoux, une grosse somme d’argent ainsi que d’autres objets.

Le butin a été saisi et mis à la disposition du procureur général du roi près de la cour d’appel de Rabat afin d’être restitué à la diplomate néerlandaise en vertu d’un PV officiel.




Le cambrioleur a reconnu avoir guetté la résidence de l’ambassadrice et attendu que celle-ci la quitte avec ses deux enfants pour s’y introduire en escaladant le mur.

Au bout d’une demi-heure, il a trouvé les bijoux dans la chambre à coucher puis s’est emparé de différents objets. Il a quitté la résidence sans attirer ni l’attention des gardiens ni celle des éléments de sécurité privée.

Pourtant, ce quartier est très surveillé car on y trouve les résidences de la plupart des chefs de missions diplomatiques au Maroc, des hauts fonctionnaires de l’Etat ainsi que d’une princesse. D’ailleurs, la résidence de cette dernière a été dévalisée de la même manière il y a un an et demi et s’était fait dérober des bijoux et une montre de grande valeur.

Samedi, la police judiciaire devrait présenter l’accusé principal ainsi que ses complices devant le procureur général du roi pour plusieurs chefs d’inculpation dont celui de vol qualifié.




À lire aussi: