Le roi ordonne la distribution gratuite de masques de protection lavables aux plus démunis

Nouveau coronavirus au Maroc: le roi ordonne la distribution gratuite de masques de protection lavables aux plus démunis




Le roi Mohammed VI a donné ses instructions au ministère de l’Intérieur en vue de précéder à la distribution, gratuite, de bavettes lavables aux populations défavorisées. Cette mesure est de nature à contribuer à freiner la propagation de la pandémie.




Le roi Mohammed VI a donné ses hautes instructions au ministère de l’Intérieur pour procéder à la distribution gratuite de bavettes lavables aux personnes démunies. Cette opération d’envergure concerne d’abord les agglomérations qui ont enregistré une accélération de la pandémie ces derniers jours.
En particulier les régions de Casablanca-Settat, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Marrakech-Safi, Khénifra-Béni Mellal et Fès-Meknès. D’autres villes, comme Salé, bénéficieront aussi de la gratuité des masques de protection lavables dans les quartiers défavorisés.




Le port du masque de protection a été rendu obligatoire dans les lieux publics, au Maroc, dès le début du mois d’avril. Le ministère de l’Intérieur a rappelé, le 26 juillet, le caractère contraignant de cette mesure, en précisant que toute infraction à cette règle est passible d’une peine d’emprisonnement d’un à trois mois et d’une amende allant de 300 à 1.300 dirhams.
Toutefois, de nombreuses personnes continuent de résister au port du masque, notamment dans les quartiers populaires. La décision de distribuer gratuitement des masques en tissu lavable et réutilisables est de nature à ralentir la propagation de la pandémie.




Les masques de protection lavables sont réutilisables jusqu’à 40 fois. Il s’agit là de masques en tissu 100% coton, avec trois plis à l’avant pour une mise en place rapide et intuitive.
Ces masques sont réputés efficaces dans la mesure où ils filtrent plus de 90% des particules. Il est à rappeler que les gestes barrières sont les plus efficaces pour se prémunir de la maladie:
– le port du masque,
– la distanciation physique
– le lavage régulier des mains




À lire aussi:

L’amende payable sur place pour ceux qui ne portent pas de masque de protection





Le délit de non-port du masque au Maroc est inscrit au casier judiciaire