Nasser Zefzafi et d’autres détenus du Hirak de nouveau regroupés dans la même prison

Nasser Zefzafi et d’autres détenus du Hirak de nouveau regroupés dans la même prison




La semaine dernière, le détenu Nasser Zefzafi et cinq autres détenus du Hirak ont été transférés de la prison de Tanger vers différentes prisons. Dès le lendemain de leur annonce d’une grève de la faim, les prisonniers seront de nouveau regroupés dans la prison tangéroise, comme l’a annoncé Ahmed Zefzafi, le père de Nasser Zefzafi, dans une publication sur Facebook, vendredi 29 janvier.



عاجل: المعتقلون السياسيون الستة،ناصر واحمجيق وجلول واغيذ وحاكي واضهشور، قد رفعوا اضرابهم عن الطعام وسيعودون الى حالتهم الاولى في طنجة

Publiée par Ahmed Zefzafi sur Vendredi 29 janvier 2021





Le vendredi 29 janvier, les six détenus ont annoncé qu’ils allaient mettre fin à leur grève de la faim qui a duré dix jours, à la suite de la visite d’une délégation du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH).

Une semaine auparavant, la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) avait pris la décision de disperser les détenus qui aurait “enfreint le règlement intérieur du centre pénitencier de Tanger”.

L’administration pénitentiaire leur reprochait d’avoir abusé “de l’utilisation des conversations téléphoniques depuis la prison”. Ils auraient transmis “des messages cryptés” à travers l’appareil téléphonique fixe. Les militants avaient alors annoncé le début d’une grève de la faim illimitée.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *