Pertes énormes pour les ports espagnols exclus de l’opération marhaba 2021

Marhaba 2021: des pertes énormes pour les ports espagnols exclus de l’opération




Le royaume du Maroc n’a pas retenu les ports espagnols dans le cadre de l’opération Marhaba 2021. Le Royaume a en effet décidé de maintenir le même dispositif déployé l’année dernière. Il va sans dire qu’il s’agit là d’un manque à gagner important pour les ports espagnols.




Les ports espagnols de nouveau exclus de l’opération Marhaba, rapporte Aujourd’hui Le Maroc dans sa livraison du jour. Le quotidien indique que l’opération aura lieu avec un dispositif similaire à celui de l’année dernière.

En effet, le ministère des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, a annoncé que le retour des Marocains résidant à l’étranger par voie maritime, dans le cadre de l’opération «Marhaba 2021», aura lieu à partir des mêmes points de transit maritimes que l’année dernière, conformément aux conditions sanitaires.

«En plus du test PCR présenté lors de l’embarquement, les voyageurs subiront un autre test à bord pour assurer le maximum de sécurité sanitaire», apprend-on.




Aujourd’hui Le Maroc indique que, l’année dernière, les autorités marocaines avaient mis en place un dispositif spécial afin de permettre aux familles de pouvoir rendre au royaume du Maroc dans de bonnes conditions.

Ceci sur la base d’une feuille de route de la Direction de la marine marchande (DMM) et des armateurs qui sont impliqués avec des ferries au départ du port de Sète (France) et au départ du port de Gênes (Italie).

«Les ports espagnols ne seront donc pas impliqués dans l’opération retour des Marocains qui sont installés en Europe. C’est un coup très dur pour le port d’Algésiras, mais également pour les régions espagnoles de transit, principalement dans le sud du royaume ibérique», précise le journal Aujourd’hui Le Maroc.




Il ajoute que les autorités portuaires espagnoles semblaient miser énormément sur cette opération pour redynamiser l’économie dans le sud de la péninsule ibérique pour l’été 2021. On apprend que les responsables ont travaillé sur deux scénarios dans le cadre de la mise en œuvre de cette opération.

«L’opération transit est l’une des plus importantes de la région, voire du monde. Les chiffres sont édifiants.

En 2019, ce sont 2,5 millions de passagers et 600.000 véhicules qui ont transité durant la période allant du 5 juin au 1er septembre, dans les deux sens, à travers les quatre ports concernés par l’opération, à savoir le port de Tanger Med, le port de Tanger Ville, le port de Nador et le port d’Al Hoceïma», détaille le quotidien.




À lire aussi:

MRE: l’Espagne perdrait plus d’1,15 milliard d’euros après l’annulation de Marhaba 2021