Un chef de parti algérien appelle à renverser le régime marocain

Un chef de parti algérien appelle à renverser le régime marocain




Tayeb Zitouni, chef du Rassemblement national démocratique (RND) en Algérie, lors d’une intervention jeudi à Tiaret, a appelé les Marocains à «  renverser le pouvoir marocain  »

. Le leader du Rassemblement national démocratique s’est prononcé sur la mort des trois routiers algériens au Sahara, près de la frontière avec la Mauritanie, et dont le pouvoir algérien accuse le Maroc sans l’ombre d’une preuve. « L’Algérie donnera une réponse adéquate » à cet « assassinat », assure Tayeb Zitouni.

Avant lui, Mokhtar Saïd Mediouni, un ancien officier supérieur du renseignement militaire algérien, a aussi accusé le Maroc de la mort des trois routiers algériens. Il a appelé, le Front Polisario, sur une chaine nationale de la télévision algérienne, à mener des attaques terroristes contre le royaume du Maroc.




L’ex officier supérieur militaire algérien a appelé les milices armées séparatistes du Polisario à attaquer le Maroc en « menant des actions qui sèmeront le désordre et la terreur dans la société marocaine ».

De même, le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a déclaré en début de semaine, réitérant les affirmations de la présidence algérienne, que cet acte d’une « extrême gravité » qu’il attribue au Maroc, qu’il a qualifié de « terrorisme d’État », ne restera pas impuni.

L’Algérie a rompu en août dernier ses relations diplomatiques avec le Royaume du Maroc. Par la suite, elle a interdit aux avions marocains de survoler son espace aérien et a décidé de ne pas renouveler le gazoduc Maghreb-Europe qui est arrivé à expiration le 30 octobre.