Les clubs européens menacent de ne pas libérer les joueurs africains pour la CAN

Covid-19 : Les clubs européens menacent de ne pas libérer les joueurs africains pour la CAN




L’Association européenne des clubs (ECA), qui représente 250 clubs de football du vieux continent, a adressé une lettre, le 10 décembre à la FIFA, menaçant de ne pas libérer les joueurs africains pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) prévue du 9 janvier au 6 février 2022 au Cameroun.

Justifiant sa décision, l’Association européenne des clubs fait part de crainte autour du protocole sanitaire et de la propagation du Covid-19, rapporte France 24, outre un calendrier «ingérable» avec les matchs des compétitions françaises et anglaises prévus en janvier.

Elle évoque aussi le «risque d’indisponibilité des joueurs pendant des périodes encore plus longues.




Ceci en raison de l’introduction potentielle de restrictions de voyage ou de quarantaine obligatoire».

«En ce qui concerne les protocoles applicables, pour autant que nous le sachions, la Confédération africaine de football n’a pas encore mis à disposition un protocole médical et opérationnel approprié pour le tournoi de la Coupe d’Afrique des Nations, en l’absence duquel les clubs ne seront pas en mesure de libérer des joueurs pour le tournoi», a déclaré l’Association européenne des clubs.

Plusieurs joueurs clefs pourraient être concernés par cette mesure, notamment le Marocain Achraf Hakimi ou l’Égyptien Mohamed Salah, respectivement évoluant au Paris Saint-Germain et à Liverpool.




Selon les règles de la FIFA, les clubs peuvent décider de ne pas rendre leurs joueurs disponibles en cas de pandémie, «une quarantaine obligatoire d’au moins cinq jours à l’arrivée» dans le lieu «où un match de l’équipe nationale est censé avoir lieu ou lorsque le joueur retourne dans son club».

Le 2 décembre, l’Association européenne des clubs avait déclaré que ce principe devait être «strictement respecté», faute de quoi «les joueurs pourraient ne pas être libérés» pour les représentations nationales.

Le président de la CAF, Patrice Motsepe est en discussion avec les autorités camerounaises «sur l’approche sanitaire et les protocoles Covid-19», rapporte-t-on.

À noter que la Coupe d’Afrique des Nations pourrait être annulée.