Espagne: un Marocain victime d’un règlement de comptes

Espagne : un Marocain victime d’un règlement de comptes entre trafiquants de drogue




Les restes des corps de Kamal Mohamed, un Marocain de Melilla, et Elisabeth Ramos, une Espagnole originaire d’Aspe (Alicante), ont été retrouvés dimanche 6 février dernier à Elche (Alicante). La police soupçonne un règlement de comptes entre réseaux de trafic de drogues. Kamal et Elisabeth se sont rencontrés en 2017 à la prison d’Alicante de Fontcalent. Lui, était en détention provisoire en tant que membre présumé d’un réseau de trafic de haschich depuis le Royaume du Maroc, dirigé par Abdellah El Haj Sadek, plus connu sous le nom de « Messi ». Elle, purgeait une peine d’un an et demi pour trafic de drogue. Après leur sortie de prison, Kamal, 32 ans, et Elisabeth, 28 ans, se sont revus et ont démarré une relation amoureuse jusqu’à leur disparition le 8 juin 2019, fait savoir El País.




Des ossements humains (un crâne et un fémur) retrouvés dimanche 6 février dernier par un passant dans la zone sauvage de Barranco del Grifo, à la périphérie d’Elche, à seulement dix kilomètres de là où résidait le couple, ont été analysés par la médecine légale. L’un des corps serait celui de Kamal. Il reste à confirmer si les autres ossements appartiennent à Elisabeth, ce qui serait fort probable, d’autant que des objets lui appartenant ont été retrouvés sur les lieux. La police a ouvert une nouvelle enquête après cette macabre découverte pour déterminer les causes du décès et les auteurs du double meurtre. En avril dernier, quelques mois avant la disparition du couple, une fusillade entre trafiquants de drogue avait été enregistrée à El Campello (Alicante).




Un groupe tentait de voler une quantité importante de haschisch marocain qui venait d’être déchargée par un autre groupe. Alertée, la Garde civile était intervenue et avait arrêté huit personnes. De sources policières, il s’agissait de membres du gang Los Negros, dirigé par un Marocain, proche collaborateur de Kamal, basé à Murcie, qui voulaient s’emparer de la marchandise de certains trafiquants de drogue français. Selon les mêmes sources, Kamal « était l’intermédiaire entre les deux réseaux et s’occupait du transport de la drogue depuis le Maroc d’où il a réussi à importer 2 000 kilos de haschich pour des Français mais, a tout dévoilé à Los Negros ». La police soupçonne qu’un membre de l’un des deux groupes a découvert le double jeu de Kamal et a voulu le lui faire payer cher.




À lire aussi:

Le « Messi du haschich » refait parler de lui