Ukraine: le Maroc exemplaire en ce qui concerne le rapatriement de ses ressortissants

Ukraine : Le Maroc a montré l’exemple en rapatriant ses ressortissants rapidement et efficacement




Avec un total de 8 000 ressortissants rapatriés vers le pays ou évacués depuis l’Ukraine vers les pays limitrophes, le Royaume du Maroc fait honneur à l’Afrique et fait mieux que ses voisins tunisiens, algériens et même égyptiens.

Le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, a présenté ce jeudi un exposé sur les efforts entrepris pour suivre la situation des Marocains en Ukraine, à la lumière des derniers développements dans la région.

En conseil de gouvernement, le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a assuré que sous la conduite du roi Mohammed VI, le Maroc a été parmi les premiers pays ayant entrepris des actions au profit de ses ressortissants en Ukraine.

Nasser Bourita a souligné que le Maroc est l’un des rares pays ayant constitué des équipes sur le terrain, au niveau des frontières des pays proche de l’Ukraine.




Ces équipes sur le terrain ont veillé sur l’opération de traversée des Marocains et la programmation de vols spéciaux en peu de temps.

Rappelant que le Royaume du Maroc est considéré parmi les pays ayant la plus importante diaspora d’étudiants en Ukraine avec environ 8 800 étudiants, le ministre a expliqué que les autorités marocaines ont mis en place plusieurs actions proactives pour les assister.

Ainsi, l’ambassade du Royaume du Maroc à Kiev a publié un premier communiqué le 12 février, demandant aux Marocains de quitter le pays. Dans ce sens, 5 vols spéciaux ont été opérés, permettant à environ 3 000 étudiants de quitter l’Ukraine.

Le chef de la diplomatie a également fait savoir que les couloirs terrestres humanitaires ont permis, après le déclenchement de l’intervention russe en Ukraine la semaine dernière, à 5 000 Marocains de quitter le pays.




Deux vols de rapatriement vers la Tunisie contre un seul pour l’Algérie

Bien que l’effectif à rapatrier d’Ukraine est le plus important des pays africains, le Royaume du Maroc a réussi à accélérer les opérations d’évacuation vers les pays frontaliers, là où d’autres pays peinent toujours.

En comparaison à ses voisins, le Royaume du Maroc, avec un total de 8 000 personnes évacuées, fait mieux que la Tunisie, l’Algérie, l’Egypte et le Nigéria.

En effet, jusqu’à ce jeudi, moins de 500 ressortissants tunisiens ont pu être rapatriés vers le pays, à travers deux vols opérés ces lundi et jeudi.

Selon le site tunisien Inkyfada, le premier vol a été opéré le 28 février, tandis que le deuxième a transporté, ce jeudi, 240 Tunisiens depuis la Roumanie. La même source rappelle qu’au moins 1 500 Tunisiens étaient établis en Ukraine.




Pour sa part, l’Algérie, dont environ 1 000 ressortissants sont établis en Ukraine, organise ce jeudi le tout premier vol de rapatriement depuis la Roumanie.

«Soixante-dix (70) étudiants de retour ce soir à Alger» annoncent, ce jeudi, plusieurs sources médiatiques algériennes.

«7 jours après l’invasion de l’Ukraine par les forces russes, l’Algérie a décidé d’organiser un premier vol de rapatriement au profit de ses ressortissants bloqués dans les pays voisins à l’Ukraine, étant donné que ces derniers sont nombreux à fuir la zone de guerre», écrit ObservAlgérie qui pointe toutefois «une longue attente» avant la concrétisation de cette opération de rapatriement.

La même source a assuré que les autres représentations diplomatiques du pays s’apprêtent aussi à organiser des opérations de rapatriement.




Des pays comme la France et l’Egypte critiqués par leurs ressortissants

De son côté, l’Egypte a rapatrié, jusque-là, 175 ressortissants depuis les pays voisins de l’Ukraine.

Dans une déclaration à la presse de son pays, Nabila Makram Ebeid, ministre de l’Immigration et des Affaires des expatriés égyptiens, a ainsi mis en avant, mardi, «l’accueil de certains étudiants dans les centres d’hébergement jusqu’au moment du vol», louant l’effort fourni depuis le début de la crise et dénonçant les «rumeurs accusant l’État (égyptien, ndlr) de ne pas répondre aux citoyens à l’étranger et ne pas prêter attention à leurs demandes», écrit El Watan News.

L’ambassade du pays, dont 6 000 ressortissants résident en Ukraine (dont plus de la moitié sont des étudiants) avait aussi assuré qu’elle coordonnait l’évacuation de ses citoyens vers la Roumanie et la Pologne.




En Afrique subsaharienne, le Nigéria a également dépêché, mercredi, trois avions des compagnies locales Max Air et Airpeace pour rapatrier jusqu’à 1 300 personnes depuis la Hongrie, la Pologne et la Roumanie.

Le premier groupe est attendu ce jeudi à Abuja, alors que 5 600 Nigérians sont établis en Ukraine.

Les mesures proactives prises par le Maroc au profit de sa diaspora en Ukraine contrastent avec l’absence de réaction de certaines capitales européennes.

Cette semaine, le Royaume a déplacé son ambassade de Kiev à Lviv, à l’ouest du pays, afin de continuer à porter assistance aux Marocains qui n’ont pas encore pu quitter le pays.

Des pays comme la France compte près d’ «un millier de Français toujours en Ukraine ce mercredi», rapporte Francetvinfo.

Le média publique est revenu ce jeudi sur la colère des Français établis en Ukraine, dont plusieurs «dénoncent l’inaction de l’ambassade de France pour les aider à se mettre à l’abri».




À LIRE AUSSI:

L’ambassadeur de Russie juge incompréhensible le départ des étudiants marocains de l’Ukraine